dimanche 29 janvier 2017

Le Projet 70273, une semaine intense et positive

Cette semaine a été intense et je ne peux que vous la raconter et vous la montrer.
Je reviens pas sur ce projet, l'article précédent l'introduit bien.

Il a rythmé ma semaine de deux façons. 

Dans les Ardennes, plusieurs structures accueillant des jeunes adultes handicapés et un EPHAD seraient partants pour faire faire des blocs à leurs résidents. Beaucoup d'échanges de courriels avec deux personnes pour préparer un texte à présenter aux comités d'établissements et équipes de direction. Heureusement que j'ai eu de l'aide. J'ai toujours détesté les rapports et présentations en tant qu'élève et que maman d'élèves. C'est le papa qui était à contribution pour nos fils. C'est fait et ça servira de toute façon, je le sens...

J'avais contacté Jeanne Hewell-Chambers en lui expliquant mon projet et en demandant d'être une des nombreuses personnes centralisant des blocs et les montant en quilts. Elle a été enthousiaste en prenant connaissance de mon projet.

Comme elle demande de se présenter aux autres personnes du groupe sur Facebook, j'écris aussi (le tout en anglais) que j'aimerais faire un quilt en hommage à mon frère mort-né hydrocéphale. Jeanne me dit préparer un article pour la semaine suivante sur les quilts "en mémoire de" (memory quilts) et me demande si elle peut parler de mon histoire. Oui, bien sûr. A ce moment-là, mon quilt en est là.

J'ai bien avancé. J'ai joué avec les jours et les coins d'un  chemin de table
J'ai joué avec un torchon ancien brodé. Au centre, sont brodés un A et un F qui sont mes initiales de jeune fille. C'est pour ça que j'ai acheté cette série de torchons. J'ai l'intention d'utiliser les bandes tissées et de garder le centre pour moi.







Il me reste quelques rectangles à faire et je pourrai assembler un top.
La demande de Jeanne de raconter mon histoire met en route les rouages de mon cerveau. Ca se passe le même jour que celui où j'apprends que je dois faire une présentation écrite. La nuit qui suit est agitée et peu réparatrice... Mais créative...

Je décide de personnaliser vraiment mon quilt. Quitte à rendre hommage à mon frère, j'y vais. Et comme Jeanne prépare son article pour la semaine suivante, je fonce.

Je couds de petits rectangles avec un tissu rouge foncé à petits coeurs qui attendait son heure. Celui-là, je sais d'où il vient, qui me l'a offert!
plusieurs rectangles dessinent un B, le prénom choisi par mes parents étant Bernard

Je fais une première disposition qui ne m'emballe pas. Dodo, je verrai demain!
Le lendemain matin, je trouve la bonne disposition. Je prends le temps d'aller marcher un peu, de voir mes copines. Pas trop longtemps, ça me démange d'assembler. Moi qui me couche comme les poules, c'est la fin de ma canette qui m'envoie au lit à 23h. Si je continue, je vais faire des bêtises. Nuit encore un peu agitée... Debout 6h30 et à 8h30, le top est assemblé, il comporte 64 blocs. Un truc comme ça, ça ne m'arrive jamais!!!  J'envoie une photo à mon mari et à Katell. Ils sont enthousiastes et leurs commentaires confirment mon choix. Le B est là mais ne prend pas toute la place.

Les retours suivants me confirment ce que je souhaitais. Certains ne voient pas le B. Une fois que je leur montre, il est bien là. Je suis très heureuse.
J'utilise finalement la partie du torchon avec mes initiales.
Le croquet est en velours, j'avais envie de sa douceur. J'en ai ajouté sur la croix de gauche car elle n'était pas assez contrastée. Ce rectangle touche presque le B. Je voulais qu'il en soit proche car la mort de mon frère, de plus in utero a influencé nos vies. Mon autre frère, né quatorze mois après était un foetus remuant et un bébé et enfant tonique et remuant. Il avait bien senti qu'il fallait rassurer Maman. Je suis née deux ans plus tard. Maman était fatiguée. J'ai donc été un foetus calme "tu ne bougeais pas beaucoup" disait ma mère et une petite fille "sage et obéissante". Ce sont les deux mots employés à chaque fois par les personnes qui m'ont connue enfant. Rassurez-vous, je pouvais aussi être espiègle. J'ai compris toute cette influence grâce à mon premier thérapeute. 
Mon seul regret une fois le top assemblé a été de me rendre compte que ce rectangle aux intiales était juste au milieu du quilt. Acte manqué? Mon mari est très heureux de cette coïncidence.

J'aime l'envers du top.Ici, c'est l'envers du B.

 J'ai accroché le quilt sur la structure du sapin de Noël.
Mon mari ne le démonte plus juste après avoir retiré les décorations. Cette année, il va rester en place au moins jusque fin avril.


Ca me donne envie de faire un quilt blanc et rouge... Un projet de plus :-)

A bientôt pour un tout autre univers. Prenez soin de vous.

12 commentaires:

  1. C'est tellement bien que tu montres ainsi les étapes et les raisons des détails de ton top. Il est très beau, mais encore plus quand on connaît son développement !
    A partir de ton exemple, chacun sait y accrocher une autre histoire de famille ou de proches et montre l'universalité du thème du Projet 70273, au-delà de la commémoration des malheureuses victimes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Katell. Et c'est important. Dans ma présentation, j'ai écrit "Que le passé nourrisse le présent et le futur". Et mon quilt sert aussi à penser à toutes ces mamans, papas, frères et soeurs dont la vie est influencée par une personne différente dans la famille. J'en ai des frissons en écrivant cela.

      Supprimer
  2. C'est très beau et très émouvant : bravo et félicitation .
    j'ai remarqué que les patchs qui ont une " histoire" sont toujours très harmonieux et beaux ! Ils nous touchent, tout comme une oeuvre d' art nous touche ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Chantal. Harmonieux et beaux, peut-être pas toujours mais touchants, oui. Ils font aussi parler notre Humanité, la touchent. J'ai clairement plus une mémoire émotionnelle que visuelle quand je visite une expo :-)

      Supprimer
  3. Fabuleuse histoire qui mérite d'être racontée car elle enrichit encore ton projet. Magnifique résultat. Et ça donne envie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu en as envie, lance-toi. Tu peux en faire quelques uns et me les envoyer avec la fiche de provenance.Tu verras, c'est très intéressant. Je ne pensais pas qu'un rectangle et deux croix pouvaient donner tant de version différentes. Au besoin, envoie-moi un courriel :-)

      Supprimer
  4. ... ou comment survoler le subconscient avec juste du fil rouge et du tissu blanc. Un chapitre a été ajouté aux livres de Freud, Jung, Lacan ... Juste génial, la tulipe !

    RépondreSupprimer
  5. Quel travail... et quelle histoire ! Bravo d'arriver si bien à extraire une telle œuvre de ton histoire.
    Je dirais bien bon courage pour la suite, mais je suppose que le plus dur est déjà fait ?
    Belle semaine à toi

    RépondreSupprimer

quel plaisir de vous lire!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...