vendredi 30 janvier 2015

l'aventure du massage, épisode 2. Avec quelques gouttes d'huile

Là voilà, la suite!


Mon article est très long mais je ne pouvais pas faire autrement. Ce quilt est trop particulier. J'ai mis en caractères gras quelques repères. Vous le reconnaissez mon fouillis de tissus?
Je vous copie le texte que j'avais écrit en décembre 2005 sur notre lettre de voeux pour présenter mon quilt à nos amis :

Avec quelques gouttes d'huile...

L'idée a dû me venir quand Régis et Corinne, nos formateurs nous ont annoncé qu'il y aurait une fête à la fin de notre formation, une fête que nous devions organiser et dans laquelle nous montrerions ce qu'était notre groupe. J'ai eu rapidement l'idée de faire quelque chose avec des tissus, les mains et les coeurs des huit personnes constituant notre groupe. J'ai donc demandé à chacun le dessin d'une main sur une feuille A4, le dessin de son coeur et un morceau de tissu. Mon plaisir a été très rapide. Une main et un coeur, deux mains et un coeur, une main avec le coeur dedans, le coeur au creux des deux mains, une main seule...la créativité de chaque personne s'exprimait déjà. Je n'avais donné aucune consigne pour le tissu, je tenais à ce que chacun et chacune me donne le tissu qu'il ou qu'elle aimait. Les tissus n'étaient pas toujours faciles à travailler mais quel bonheur de travailler avec des tissus choisis par chaque personne, tissu qui souvent faisait partie de leur décor personnel. J'ai finalement demandé à Régis et Corinne le dessin de leurs mains. Un quilt symbolisant notre formation avancée sans leur présence n'aurait pas eu de sens pour moi. Je ne m'attendais pas du tout au pouvoir émotionnel de ce travail. Travailler avec les mains, les coeurs, les tissus de personnes avec qui je partageais depuis plusieurs mois des moments très forts, émouvants est d'une puissance extraordinaire. Il m'est arrivé régulièrement d'envoyer un courriel au groupe pour partager ce bonheur. Ce quilt a été un défi technique. Les idées que j'avais au départ ne sont pas restées. Je me suis constamment adaptée. Je pensais faire les mains avec les tissus donnés. Patricia m'a donné son tissu en me disant : « ça, c'est pour le coeur, je n'ai pas trouvé de tissu pour les mains ». Mon idée, à la poubelle! Pas grave! Son tissu sera pour son coeur. Le tissu de Véronique allait magnifiquement pour les mains, celui-là sera pour ses mains. Celui de Laetitia est impossible à travailler dans la technique que j'ai choisi pour tous les coeurs, le sien sera pour ses mains. Celui de Thierry va bien pour son coeur, je prends pour le coeur. Je suis allée acheter le tissu de fond avec les mains et les coeurs découpés, il y en avait de toutes les couleurs. J'ai expérimenté plusieurs dispositions, j'ai constamment cherché, expérimenté et j'adore ça. J'ai réalisé ce quilt en un temps record. Il a plein de défauts techniques mais je m'en moque. J'ai beaucoup appris en le réalisant. J'ai surtout appris que j'étais créative. Je l'ai fait seule, avec mes idées. Gilles avait interdiction de me donner des idées. Dur, dur pour lui, il participe ou inspire beaucoup de mes quilts. J'ai été capable de terminer un travail dans le temps que je m'étais donné, moi qui ai beaucoup de mal à finir. Quand le quilt a été fini, je n'étais pas consciente du pouvoir émotionnel qu'il avait. Lors de la fête, j'ai reçu énormément de compliments et encore beaucoup d 'émotion. A postériori, je me suis rendue compte que j'avais senti l'émotion que dégageait ce quilt mais je n'avais pas voulu la voir, la sentir. Ce quilt est pour moi la concrétisation de ma valeur, de ce que je suis, un être d'émotions, qui donne et qui reçois, créatif. En réalisant ce quilt, je me suis donnée les moyens de ne plus me fuir, de me voir telle que je suis, quelqu'un de valeur. Avec quelques gouttes d'huile...c'est le titre du quilt. Les trois points de suspension sont les plus importants!

Quand je relis ce texte presque dix ans après, (la fête avait lieu le 20/05/2005) j'en ai des frissons d'émotions. Rassurez-vous, je me fuis et je doute encore de moi très régulièrement, mais souvent je repense à mon quilt et je me dis stop!
J'ai décidé d'arrêter de masser il y a deux mois. Décision juste mais vider ma pièce a été un moment remuant. Mon mari y a maintenant son bureau et c'est très bien, là aussi, juste. A chaque fois que je donnais un massage, quand j'étais face au quilt, je faisais le tour des mains et des coeurs, Thierry, Laetitia, Anne, moi, Véronique, Pascal, Corinne et Régis, encore Véro, Patricia, Pierre et encore moi. Il est maintenant accroché dans le couloir. Enfin, non. Pour le reprendre en photo, je l'ai accroché dans mon atelier et je l'y trouve très bien!

Quelques détails techniques maintenant. Les mains sont en appliqué-collé avec Vliesofix et point de bourdon. Les coeurs sont en chenille. Dans chaque coeur, il y a un tissu commun à nous tous et j'ai choisi au moins un tissu en relation avec l'histoire ou la personnalité de la personne.
A Corinne et Régis, je n'avais demandé que le dessin de leurs mains et je les ai posées l'une sur l'autre. Régis aimant le vert, écrivant en vert, je lui ai choisi un tissu vert. J'admirais la féminité de Corinne, moi qui avais tant de mal avec la mienne. J'ai aussi fait des stages de thérapie personnelle avec Corinne où nous n'étions que des femmes. Sa main est donc en dentelle.
J'ai disposé les mains  en fonction des relations personnelles au sein du groupe. Je voulais une de mes mains entre celle de Thierry et celle de Pierre. D'autres mains ne pouvaient absolument pas être côte à côte.
Une histoire particulière : Si vous regardez bien la main bleu glacier à droite avec un coeur à l'intérieur, vous pouvez deviner un épi de blé et une fleur. Pierre m'avait donné la dernière serviette du service que ses parents avaient reçu en cadeau de mariage!
Ma main droite est au milieu à gauche dans un tissu avec des vagues jaunes et rouges, les personnes que je massais s'étonnant et savourant la chaleur de mes mains.
Ma main gauche est en haut avec un tissu avec des coeurs offert par mon mari. Je l'ai réutilisé pour mon triangle guimauve.
J'ai quilté des lignes partant du centre avec un fil multicolore et j'ai ensuite ajouté une ligne jaune partant de chaque main et rejoignant la petite bande jaune du cadre.
Et j'ai ajouté deux perles jaunes nacrées pour représenter l'huile. 






une autre histoire que celle de l'étiquette : 



La main est celle d'Odile Texier, artiste bien connue du quilt contemporain. Je l'avais rencontrée en mars au salon Créativa de Bruxelles. Elle y exposait ses oeuvres et j'avais adoré. J'ai entamé une discussion avec elle. Elle avait été esthéticienne et avait beaucoup aimé masser. Quand je lui ai expliqué ce qui n'était encore qu'à l'état de projet,  : mains, coeurs, tissu, elle a été enthousiaste et m'a proposé très spontanément le dessin de sa main gauche car elle est gauchère. J'ai accepté avec plaisir tout en ne sachant pas ce que j'en ferais. Je ne souhaitais pas qu'elle soit sur le quilt mais je voulais l'utiliser. Voilà comment, comme une évidence, sa main est devenue mon étiquette.
L'année suivante, j'ai retrouvé Odile à Lyon. Elle y exposait ses quilts dans un écrin dans son quartier. Elle se souvenait très bien de moi et m'a expliqué avoir fait un quilt avec des femmes turques en partant du dessin des mains et avoir beaucoup pensé à moi en le faisant. J'ai été très touchée!

Kadiköy d'Odile Texier
Odile et moi à Croix Rousse en 2006
  J'ai donné chaque personne de mon groupe un petit livret avec la photo du quilt, le dessin de chaque main ainsi qu'un petit morceau des tissus personnels et deux pages d'explications sur la façon dont j'avais fait ce quilt et tous les symboles. Oui, vous n'avez eu qu'un résumé!

 Il me restait de petits morceaux de tissus et j'ai fait pour chacun un petit panneau avec des restes de leurs tissus ou rappelant le tissu du quilt. J'ai utilisé les restes du tissu bleu glacier de la serviette de Pierre pour faire la banquise de l'ours blanc, son animal fétiche. Au centre, c'est le coeur de Thierry avec les mains de son filleul. J'avais demandé aux personnes venues à notre fête de dessiner leurs mains.



Dernier détail. Vous souvenez-vous du soleil vert du précédent article? Je lui ai ajouté une agrafe, j'ai cousu l'autre partie de l'agrafe au centre et suivant mon humeur, je l'y accroche. Les petits fils jaunes symbolisent la flamme. C'est la bougie verte qui nous a accompagnés tout au long de cette formation. Il y avait donc une bonne raison pour que personne ne l'aie choisie!

 Merci à vous de m'avoir lue jusqu'au bout :-) ou pas...:-)
Il y aura un dernier épisode, beaucoup plus court.

A bientôt

dimanche 25 janvier 2015

l'aventure du massage, épisode 1

Je vous embarque pour une aventure qui a duré presque une quinzaine d'années. Notre plus jeune fils avait quitté la maison comme ses frères. Je ne travaillais plus depuis longtemps donc pas question de reprendre mon métier de puéricultrice, en plus, dans  une langue que je ne maîtrisais pas. Je voulais aussi rester disponible "à distance". Je souhaitais du tactil et du relationnel. Mon ostéopathe bruxellois m'a indiqué l'école de massage sensitif belge, dirigée à l'époque par Régis et Corinne.

J'ai fait mon premier week-end de formation en janvier 2001. Mon mari a décidé de faire aussi la formation et a commencé en avril. Nous avons fait la formation de base à notre tempo, en refaisant chaque stage deux fois. Puis nous avons souhaité faire la formation avancée pour aller vers plus de professionnalisme.
La formation avancée consistait en 8 x 2 jours toujours avec les mêmes personnes et le groupe devait se retrouver une fois entre chaque session. Mon mari et moi n'étions pas dans le même groupe selon notre souhait. Nous nous sommes beaucoup croisés cette année-là. C'était en 2004/2005.

Une bougie nous accompagnait tout le long de la formation. Celle de mon groupe était verte. A tour de rôle nous devions en prendre soin pendant une journée, faire une petite déco et à la fin de la journée, la donner à une autre personne du groupe. J'ai eu la bougie deux fois.

Evidemment, j'ai utilisé mes tissus! Je n'ai pas pensé à prendre beaucoup de photos, l'APN n'était pas encore répandu! J'ai quand même quelques souvenirs.

La première fois, j'ai fait des pliages trouvés dans le livre de Rebecca Wat, "l'origami pliages textiles".
J'ai du en faire une vingtaine. J'en ai apporté une douzaine. Nous étions un groupe de huit personnes. Je souhaitais que chacun reparte avec un soleil, c'est ainsi que je les avais nommés. Et bien sûr, Corinne et Régis auraient aussi le leur. Je me souviens que Patricia m'a demandé si elle pouvait en emporter un jaune en plus pour sa fille pour un message bien personnel.
Au final, il m'est resté ces deux-là 


Régis aimant beaucoup le vert, je m'étais étonnée qu'il ait choisi une autre couleur mais vous verrez plus tard qu'il n'y a pas de hasard à ce que je revienne à la maison avec le vert.

J'en avais fait pour mon fils Clément. Quelqu'un du groupe de mon mari avait entendu parler de mes soleils et voulais en voir. Je lui avais donc scanné ceux de Clément. Heureusement car Clément, partant travailler à Montréal s'est fait voler une de ses deux valises, celle dans laquelle il y avait ses soleils. En voici donc le seul souvenir 




 La deuxième déco de la bougie, la voici :



Je vous laisse imaginer le regard d'incompréhension de mes frères et soeurs de massage! J'avais coupé un rond d'environ 32 cms de diamètre que j'avais matelassé. Puis j'avais cousu des chutes de tissus divers et variés symbolisant la diversité des ressentis quand je massais. Diversité des touchers, les jambes poilues des mecs sont nettement moins douces que les jambes épilées des nanas. Les visages...quelques différences de toucher aussi! J'ai même cousu un morceau de gros tulle pour emballer les fleurs, tulle bien rugueux!!! Il y aussi la douceur de la soie!  Les différences de sensations aussi sont étonnantes, riches, quand je masse ou quand je suis massée, suivant la pression, la puissance, la présence... Oui, j'ai adoré masser et me faire masser!
Sous le fouillis des tissus, j'avais brodé tous nos prénoms à points lancés et au centre, ceux de Régis et Corinne.
La bougie verte était posée au centre et a brûlé toute la journée. 

Et tu vas en faire quoi? m'ont-il demandé.

Et qu'y a-t-il autour du rond? vous demandez-vous.

La suite au prochain épisode!!!

A bientôt

mercredi 14 janvier 2015

parce que je ne m'en lasse pas encore

et qu'ils sont toujours bien accueillis, en voici encore six.


En septembre, j'étais allée quelques jours dans la nouvelle maison d'une amie. Elle n'y est pas encore complètement installée mais elle y a déjà mis un peu sa patte. En particulier, elle acheté des rideaux et comme ils étaient trop longs, elle les a raccourcis. Discrètement je lui ai chipé un morceau avec l'idée de lui faire des papillons. J'ai cherché dans mes boites de tissus. Etant à ce moment là dans la maison où j'ai le moins de matériel, j'ai encore fouillé dans d'autres boites et n'ai pas trouvé de ruban pour les accrocher. Mais j'ai redécouvert ce fil doré. Il avait servi de déco au mariage de mon neveu. Je l'avais déjà utilisé .
J'ai joué avec ce fil métallique et avec les perles. Mon amie est ravie.

Voilà un petit intermède. je vous présenterai bientôt un quilt fait il y a dix ans. Il faut juste que j'écrive l'article et comme je sais que ça va être long, je procrastine!
Je redonne le lien du tuto des papillons. Il est chez Louise

Tant que je suis dans les tutos et les liens, je vous donne celui de l'étoile de coton. C'est un site conçu par deux jeunes femmes. Je l'ai connu car elle ont mis un lien vers mon tuto des memory et elles m'en ont gentiment avertie. Allez y faire un tour. Il y a un tas de rubriques intéressantes et il est très clair. C'est orienté vers les enfants mais il y a aussi des suggestions plus générales.

A bientôt

mardi 13 janvier 2015

et si nous dessinions un crayon avec nos tissus

Katell relaie une initiative de crayon and pencil(clic)

crayon, pencil …


Pour l’indicible, pour ne pas oublier,
En réaction  aux évènements de ces derniers jours, contre l’obscurantisme  sous toutes ses formes …
mais aussi pour que les petites filles puissent aller à l’école, partout dans le monde …

 cousons, brodons, quiltons, un crayon sur chacun de nos ouvrage cette année !

For the unspeakable and to remember,

Let our needles go,

Reaction to what happened  these last days, against obscurantism of any form,

but also for girls to go to school everywhere in the world …

let us sew, embroider, quilt a pencil on each  work this year !

Merci de faire passer le message ! Thank you for getting this message out !
 OLYMPUS DIGITAL CAMERAcliquer sur la photo !

Explications en cours de rédaction !
Dimensions : 80 cm x70 cm environ


J'aime beaucoup cette idée. Je serais moins catégorique car il sera peut-être un peu compliqué d'intégrer un crayon sur chacun de nos ouvrages. Mais pour moi qui suis une fan des quilts recto-verso, je me dis que si je n'intègre pas un crayon sur le quilt, je peux l'intégrer sur l'étiquette. Pas forcément besoin qu'il se voie au premier coup d'oeil.

Si vous ne le connaissez pas, allez aussi faire un tour sur le site de Katell. Elle y montre quelques exemples de réactions brodées ou cousues. Et de toute façon, son site est passionnant!

à bientôt


jeudi 8 janvier 2015

Charlie, 24 heures après

Parce que j'avais besoin de le dire avec mes tissus, parce que j'avais besoin d'écrire leurs noms ou leurs initiales...


  A bientôt

Ce soir, j'ajoute quelques mots. Merci pour vos commentaires qui me touchent. Pour une fois, je n'y réponds pas individuellement mais tous vos commentaires sont aussi des hommages à ces douze victimes. Alors, si vous avez envie d'en écrire, ne vous en privez-vous. Ce seront des lumières qui iront vers eux.

mercredi 7 janvier 2015

Charlie

                    voici le dessin que mon mari a fait vers 13h, aujourd'hui



"Charlie-Hebdo, je pense à vous avec tristesse et colère."



Il est sur son blog : https://gilscow.wordpress.com/

A bientôt

mardi 6 janvier 2015

variations sur les triangles, mon arc en ciel a la varicelle

et ça fait bien rigoler le soleil. Ca ne rime pas tout à fait mais ça résume bien la situation!



 vue plus détaillée des dégâts de la varicelle et du soleil moqueur



C'est toujours le projet 2013 de Nadia Stumpf avec un tas de techniques différentes, le triangle étant la forme de base. Ici, c'était un travail avec des biais. L'idée de l'arc en ciel m'était venue assez vite. Dans le sien, Nadia tissait ses biais et l'idée était très séduisante aussi. Mais j'adore les arcs en ciel et l'idée collait bien à ce qu'est en train de devenir ce projet pour moi. 
Au départ, j'ai choisi des tissus unis mais le vert à pois roses m'attirait beaucoup d'autant plus que je n'avais pas de vert uni qui me plaisait vraiment. J'ai cherché dans chaque couleur un tissu à boutons de varicelle. Oui, le titre m'est venu très vite! 
L'arc en ciel se sentant un peu seul, je lui ai ajouté ce soleil moqueur. Celles qui me suivent depuis le début l'ont déjà vu sur mon premier article qui vous montrait des coeurs pour Louis.
J'ai eu raison de le coudre car depuis plusieurs jours, il faisait un brouillard bien tenace et ce matin, le soleil est là. J'ai encore trois soleils comme ça en stock...

Voilà les triangles déja faits 




Il me reste deux triangles à faire. Peut-être n'en ferais-je qu'un des deux. Je commence sérieusement à penser à l'assemblage. J'ai lancé un petit SOS à mon mari. Au départ du projet, je pensais monter les triangles dans un grand hexagone comme certaines l'ont fait. Vous pouvez en voir sur le site de Nadia. 
Avec la tournure que prend mon projet, je m'imagine bien le détailler, raconter des histoires, nommer les objets, les couleurs avec mes petits-enfants le jour où j'en aurai. Comme il y a un peu d'histoire familiale dans ce quilt, nos trois fils travaillant dans l'aéronautique, il faut au moins un avion dans le quilt! J'ai envie d'un labyrinthe ou en tout cas, d'une promenade de triangle en triangle, comme a fait Nadia. J'ai demandé à mon mari de m'aider, l'idée l'a séduit, il planche!

De son côté Nadia met en route le BOM 2015. Et gros coup de coeur pour moi. Je n'ai pas beaucoup de tissus à rayures (quoiqu'en jetant juste un oeil dans mes boites...ah oui, finalement!!) Mais j'ai une boite pleine de lisières glanées depuis plusieurs années, merci les copines. Quand on me demandait ce que j'allais en  faire, ma réponse était "je ne sais pas encore" et j'avais eu l'imprudence de dire "j'en ferai un quilt en 2015". Je m'en mordais un peu les doigts, j'ai déjà trop de projets en route ou à faire. Nadia va me donner l'opportunité de vider ma boite et de démarrer un nouveau projet! Idée en direct. Et si je jouais avec mes lisières ET mes tissus à bandes... Tu vois, Nadia, les idées viennent déjà :-)

A bientôt :-)


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...