mardi 31 décembre 2013

Plein de bonnes choses pour 2014




 Ce coeur recto-verso que j'ai offert en 2012 à Natacha montre bien ce que je vous souhaite pour cette année 2014 qui pointe le bout de son nez. La douceur comme celle d'un chat qui ronronne, la gaité d'un oiseau qui chante, la beauté des fleurs et de la nature, la créativité avec une machine à coudre, du fil, des ciseaux, des aiguilles, des tissus mais ça peut aussi être avec un appareil photo, des crayons, des tubes de peinture...et les bonheurs de l'amitié à partager dans les bons moments et qui nous soutient dans les moments plus difficiles.


Je vous souhaite une belle année 2014 et vous remercie pour vos passages sur mon blog, vos commentaires qui me font toujours chaud au coeur. Merci pour ces beaux partages. Vous m'êtes précieux (ses).
Je vous souhaite du fond de mon coeur le meilleur pour vous et les vôtres.

Bisous doux et tendres

dimanche 29 décembre 2013

Fin de Noêl 2013 et préparation de Noël 2014 :-)

 Avant le passage à la nouvelle année, un dernier article sur Noël.

Tout d'abord, je vous donne le patron des pères Noël 


cliquez sur : trois tailles de Pères Noël et vous devriez avoir accès à un document que vous pourrez imprimer. Il y a les gabarits en 8, 11 et 15 cms. Si vous avez un souci, dites le moi. C'est une première pour moi de vous le donnez comme ça. Qu'est ce qu'on ne fait pas quand on a un blog :-)
Personnellement, je les assemble en "couture sur papier" et j'utilise du non-tissé comme support. On peut aussi les faire en piécé. Au début, je brodais les yeux d'un point de noeud et la bouche au point de tige. Maintenant, je dessine au feutre les yeux et la bouche. A vous de voir!
Si un tuto pour la couture sur papier vous intéresse, dites-le moi aussi, j'en ferai un dans le mois de janvier. Et j'en profiterai pour apprendre encore un peu plus dans la manipulation de la technologie moderne!



Voilà un panneau terminé juste après Noël. J'ai redécouvert le quilting à la main. Je fais des grands points et esthétiquement, j'aime beaucoup. J'ai utilisé sur les recommandations de Réjane du coton perlé 12 DMC. C'est un régal et ça m'a redonné le goût du quilting à la main. J'ai ressorti de mes placards un quilt qui dormait et que je vais quilter.
Pas de créativité dans ce panneau. Réjane, la Fée bobine de Charleville a fait le même. Je l'ai copiée avec enthousiasme tellement le panneau m'a plu. Elle avait quilté des triangles, j'ai quilté des ronds. Je crois bien qu'au final, je préfère les triangles!

J'ai acheté des pinces "prodige" Clover 

Elles remplacent les épingles et pour poser un biais (que j'ai fait un peu grand ici), c'est un régal. Plus de "Aïe, ça pique!", plus d'épingles qui se prend dans le pull et elles tiennent très bien. Je les ai toutes posées avant de coudre mon biais, j'ai tourné mon quilt sans précautions et aucune n'est tombée. Une boite de 50 coûte un peu plus de 30€ mais c'est un investissement que je suis heureuse d'avoir fait.

Et pour terminer, une belle histoire de partage. Mon amie Sylvie est éducatrice pour jeunes enfants handicapés. Elle a aimé le bonhomme de neige et l'a adapté pour que les enfants fassent du collage



 Sympa, non!

A bientôt :-)

samedi 28 décembre 2013

décorer deux maisons, pas si simple!

J'avais préparé cet article avant Noël et je n'avais pas eu envie de vous le montrer. La transition entre les deux maisons était difficile, nous avions eu un gros moment de flottement deux jours avant de rentrer aux Pays-bas. Heureusement, la perspective de voir nos trois fils nous a bien aidés. Et aujourd'hui, en revoyant l'article et les photos, l'envie de vous montrer mes deux décos est revenue.

Privilège de notre vie entre deux maisons, il y en a deux à décorer cette année. Envie d'être dans l'ambiance de Noël même dans celle où nous n'y serons pas mais où nous passons une bonne partie du mois de Décembre. J'avoue avoir eu quand même du mal à m'y mettre et j'ai fait simple et au feeling.





 Les habitué(e)s reconnaîtront la cloison vitrée sans vitres pas encore restaurée. Je vous promets qu'un jour, je vous la montrerai restaurée, repeinte et vitrée. Ca me manquera de ne plus pouvoir rien y accrocher! En attendant, j'en profite!





 Je me suis amusée comme une gamine à faire un stage "fimo" avec Nadège où j'ai réalisé les sucres d'orge et avec les restes j'ai fait les coeurs et Noel. La pâte rouge était froide et dure et j'ai eu mal aux mains pendant deux jours mais j'ai envie d'en refaire. Ses oiseaux me tentent beaucoup.





Dans la niche de la cheminée. Désolée pour le scotch disgracieux, il nous protège de la suie en attendant de savoir si on la bouche ou pas.



                  J'aime les sapins verts qui me rappellent ceux de mon enfance;





 
J'espère que vous avez passé un très bon Noël plein de chaleur.

à bientôt avec plaisir

mercredi 25 décembre 2013

rien que des pères Noël, ou presque...

Ma tante Colette avait confectionné lors d'une journée d'amitié de France Patchwork un Père Noël berlingot. Je l'ai tellement aimé que depuis plus de dix ans, j'en ai fait une bonne cinquantaine. Des petits, rouges, verts, dorés, bleus à la demande d'une amie. Des petits, des grands et cette année des moyens. J'en ai énormément donné mais j'ai réussi à en garder quand même!

Les premiers
bien alignés sur un tabouret. Ceci est la photo d'une photo. Vous savez, du temps de la préhistoire quand on avait un appareil photo à pellicules et qu'on faisait développer sur papier!

                     Cette année, ils ont failli aller sur mon bahut mais je n'ai pas aimé




                                                    Voici les trois tailles, 8 cms, 11 cms et 15 cms



Alors, comme d'habitude, je les ai installés sur les marches de l'escalier qui monte au premier étage. Pas de photo, la moquette est trop sale et comme on ne restera pas éternellement dans cette maison-là, on ne l'a pas changée.

Cliquez pour avoir accès au patron en trois dimensions.

Et puis pour vous souhaiter un bon Noël, un autre Père Noël mais accompagné par sa douce moitié 



                 Joyeux Noël à toutes et tous, à chacun et à chacune!






A bientôt avec toujours autant de plaisir

vendredi 20 décembre 2013

broderie de Noël et affiches de Lyon



Ce tableau brodé est une création du "Chat dans l'aiguille". Il a trouvé sa place dans la montée d'escalier. D'habitude, j'utilise un bambou pour l'accrocher. Cette année, j'ai utilisé une branche de bignonne mais elle est un peu tordue, ça fait godailler le panneau : 


                                            Voici les différents tableaux que j'ai aimé broder









                                              Pendant un mois, ils camouflent cette affiche que j'adore. Le musée est magnifique!





J'en profite pour faire un coucou à Anne et à ma cocotte préférée qui vient juste d'arriver à Lyon.

                     J'aime aussi ces grandes cartes qui montrent des collections de tissus



                                        Telle est notre cage d'escalier pendant onze mois!

                                                       




A bientôt avec bonheur

lundi 16 décembre 2013

rien que des sapins


après les sapins de mon mari, je vous montre les miens,  brodés, cousus, achetés, plus classiques mais que j'aime bien retrouver et enrichir au fil des années....










kit acheté l'année dernière au salon "Création et savoir Faire" chez deux dames belges qui font de superbes habits pour les enfants


















Je me suis inspirée d'un sapin proposé par les fantaisies de Claudine pour celui-ci





                                                                     












 des couleurs et des points m'a donné envie de broder ce sapin-coeurs











Ceux-ci ont été acheté sur un marché de Saint-Nicolas dans les Ardennes il y a    quelques années déjà




                                  Là, vous reconnaîtrez sûrement le style du chat dans l'aiguille



 et pour finir, j'ai acheté cette année ces sapins en verre que je peux remplir comme je veux. Il y en a un dans chaque maison. Quand j'ai dit à mon mari que dans quand nous quitterions les Pays-Bas, nous en aurions deux dans la maison ardennaise, il m'a répondu d'un ton très convaincu : "non, il y en aura un de cassé d'ici là!" J'espère que non!

 Vous les retrouverez dans un autre article où je vous montrerai un peu de déco des deux maisons.





et je n'ai toujours pas retrouvé mon sapin en log cabin...Sûrement, en janvier :-)

à bientôt avec bonheur

lundi 9 décembre 2013

mon mari est un magicien

En 2004, mon mari en a eu assez des sapins traditionnels qui finissaient leur vie d'une triste façon. Il a donc acheté des bambous et presque tous les ans jouent pendant un dimanche complet avec les bambous et ça donne ceci : 

                                             et au fil des années, le sapin change de forme




                                                            il peut changer de déco
 oui, oui, j'ai fouillé dans mes chutes de tissu. L'idée était de Gilles, ce n'est pas mon sapin préféré.
                           

                                               celui-ci était vraiment impressionnant par sa taille

                                        l'année dernière, je n'avais accroché que des coeurs...
 



Parfois, j'ai envie d'un "vrai"sapin! J'ai réussi une année à en avoir un. Et comme une idiote, tous les ans, je demande à mes fils : "un sapin traditionnel ou en bambou?" et la réponse fuse "en bambou!" et je crois entendre "évidemment!!!!"
 Gilles passe toute la journée à faire le sapin. C'est tout un art. Il y pense avant, imagine une nouvelle forme. Les premières années il achetait des bambous plus petits pour compléter. Au début, il nouait les bambous entre eux avec du fil de fer fin. A la fin de la journée, à force de tourner la pince, il avait quelques ampoules et les mains douloureuses. Depuis quelques années, il les noue avec des colliers en plastique pour plantes.
Debut janvier, il démonte tout, fait des paquets de bambous qui vont dormir dans la cabanon au fond du jardin jusqu'à l'année suivante. De temps en temps, je pioche dans sa réserve et j'utilise un bambou pour mettre dans le manchon de mes quilts ou broderie.
Cette année, pas de sapin en bambou, ni traditionnel. Gilles prend soin de sa santé et faire un sapin est trop fatigant. Et puisque notre vie se partage entre deux maisons, j'ai décoré les deux.

Alors, à suivre...

A bientôt avec plaisir

jeudi 5 décembre 2013

Saint-Nicolas

Pour nous, Saint-Nicolas fait partie de notre vie. Aux Pays-Bas, il est plus important que Noël bien que la tendance s'inverse hélas!
Saint-Nicolas arrive vers le 15 novembre en bateau avec ses "Zwarte Piet" ou Pierre noir et continue son péripleà chaval. Il vient d'Espagne accompagné de ses aides mauresques, au teint foncé d'où leur nom. 



En France, il est accompagné du Père Fouettard. Les Zwarte Piet sont beaucoup plus gentils même s'ils font peur aux petits enfants. Ce sont des adultes grimés de noir et ils peuvent être impressionnants la première fois qu'on les voit. Mais ils sont rieurs et espiègles.
Pendant deux ou trois semaines, ils vont voir si les enfants sont sages et peuvent donc recevoir des cadeaux le 5 décembre. Ils distribuent généreusement des friandises. Saint-Nicolas, c'est le 6 mais il est fêté le 5. Je ne sais pas pourquoi.

Habitant aux Pays-Bas, il est impossible d'éviter Saint-Nicolas. Nous avons donc adopté cette fête. Nos enfants avaient 7, 4 et 2 ans quand nous sommes arrivés. Tous les soirs, nous posions sur la table quelques friandises traditionnelles

                                          figurines en chocolat, pepernoten, et pâte d'amande



                                         échantillon de ce qu'on peut trouver en pâte d'amande





Nous posions trois petits tas, un pour chacun. C'étaient les Zwarte Piet qui étaient passés dans la nuit...
Si un dimanche soir, un de nos fils n'avait pas rangé sa chambre, pas de friandises le lendemain matin, mais un petit mot explicatif. Le soir même la chambre était rangée et il y avait quelquefois un petit Lego en récompense. Les parents ont quelque fois quelques lâchetés, je l'avoue! Il y a quelques années, notre deuxième fils a avoué avec un grand sourire que quand il savait qu'il n'aurait rien, il descendait le premier et piquait dans le tas de ses frères. Fureur amusée de ses frères!!!
Le soir des cadeaux, mon mari rentrait plus tôt du travail pendant que je trouvais une course à faire qui nécessitait la collaboration des trois fistons. Il avait préparé tout un jeu de piste pour chacun des garçons qui aboutissait au cadeau. J'ai le souvenir précis d'une année où notre plus jeune voulait participer activement et comme il ne savait pas lire, mon mari avait fait des dessins. Je me souviens de celui de la machine à laver. Les maisons néerlandaises ayant trois niveaux, je vous laisse imaginer la galopade dans les escaliers!
Il faut aussi faire un poème pour celui qui reçoit le cadeau.
Quand les enfants ont été plus grands, nous avons décidé de faire un tirage au sort, chaque personne faisant un cadeau à une personne. Mon mari faisant de beaux poèmes, nos fils avaient envie que ce soit Papa qui les tire au sort. Les poèmes ont permis d'écrire de très belles choses, difficiles à dire souvent pour un homme. Nous avons même triché car notre deuxième n'avait pas encore eu son poème de son papa et en souffrait. Notre plus jeune en pleine détresse d'adolescent a écrit à son père un texte qui nous a tiré les larmes des yeux.
Dernière anecdote : nos fils sont partis en France en seconde en internat. Nous allions les voir tous les quinze jours à tout de rôle et celui qui y allait avant Saint-Nicolas apportait le cadeau. Il restait dans l'armoire à l'internat jusqu'au 5 décembre. Les copains ne comprenaient pas que nos fils ne déballent pas avant, mais pas question de tricher.
Lors d'un salon aux Pays-Bas, j'ai découvert le patron qu'avait fait Maaike Bakker.
Je m'en suis donc inspirée. En regardant son site, je viens de me rendre compte qu'elle propose ce patron sur sa page en néerlandais mais pas sur celle en anglais.


Il est aussi de tradition de recevoir son initiale en chocolat, noir, au lait, blanc, avec ou sans décoration supplémentaire. J'ai donc appliqué nos cinq initiales en tissu brun.


La première année, j'avais cousu de véritables pepernoten, ces petits gâteaux ronds aux épices qui symbolisent les crottes du cheval. J'avais peur qu'ils ne moisissent ou ne s'effritent, je les ai donc ôtés avant de ranger mon quilt. Et l'année suivante, je me suis aperçue que les gâteaux avaient laissé des traces de graisse. Cette année, j'ai trouvé à Charleville des boutons ronds qui les représentent bien. Ils sont un peu foncés par rapport aux vrais mais je suis contente de les avoir. J'ai aussi cousu une carotte de chez Butterfly couture, un peu ridicule aux dires de mes copines du jeudi! Elles ont raison mais en attendant d'avoir plus gros, je la laisse. En voilà une de bonne taille sur une marionnette.


Nous sommes rentrés hier d'une semaine aux Pays-Bas. J'ai été très contente de "tremper" un peu dans cette atmosphère si particulière. Dans les Ardennes, il est un tout petit peu présent mais rien de comparable.

Bonne Saint-Nicolas à vous, où que vous soyez!

A bientôt avec bonheur

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...