samedi 30 novembre 2013

le sourire du bonhomme de neige

Nous avons eu un peu de neige dans les Ardennes mais pas de quoi faire un bonhomme de neige, heureusement, c'est un peu tôt! La Fée Bobine de Charleville en  a inventé un, je l'ai bien aimé et j'ai eu envie d'en faire ce panneau. J'ai choisi deux tissus à base de bleu pastel chez elle. J'avais envie de jouer avec des tissus dans des tons inhabituels pour moi. Un peu de douceur.
Le tissu du bonnet et du cadre des étiquettes vient de mon stock.
L'ours blanc et les étoiles sont "ma patte à moi". Ils dormaient dans une boite depuis longtemps. Je trouve que l'ours blanc a l'air de regarder ce bonhomme de neige en se demandant "qui c'est celui-là? Complètement toqué ce mec-là" Non, je divague. Ca y est vous l'avez dans la tête : c'était Pierre Vassiliu! (cliquez si vous voulez l'écouter)
Mon mari m'avait offert pour mon anniversaire une boite venant d'une mercerie, boite pleine de cartes de boutons. Je suis ravie d'en avoir utilisé trois.
La bonne idée de la Fée Bobine est d'avoir fait le pompon en molleton avec un appareil à yoyos.

Il y a une semaine, il était comme ça : 

J'avais fait au mieux avec les tissus que j'avais en France. je n'étais pas plus satisfaite que ça, le noeud me dérangeait.
Je suis rentrée aux Pays-Bas pour huit jours, Natacha est venue me voir, a trouvé le noeud trop présent et nous avons fouillé dans mes boites pour arriver à ce choix : 

 Cétait mieux. Vendredi, mes copines du patch sont venues à la maison et Nathalie a fait la grimace.
En fouillant dans mon bazar, je tombe sur un tissu récupéré mercredi lors de ma matinée avec mon groupe anglophone, tissu donné par Inka. Et c'est ce tissu qui a finalement été choisi.
Allez, un petit coup de nostalgie : Inka me raconte qu'elle avait acheté ce tissu en pensant aux "Nürnberger Lebkuchen". Et moi de lui raconter que je suis allée à Nuremberg quand j'étais jeune, que j'y avais rencontré mon mari, que je passais tous les jours devant la fabrique de Lebkuchen qui sont un peu comme des pains d'épices. Je lui raconte que je préférais nettement les saucisses de Nuremberg, Dans un Brötchen mit Senf (petit pain rond et moutarde). J'en salive encore. La dernière petite touche de nostalgie a été quand je lui ai dit que j'étais allée à Hameln, la ville du joueur de flûte. Ses parents sont de Hameln...
J'aime quand une histoire vient de greffer, enrichir un de mes ouvrages. J'aime aussi fouiller dans mes boites avec mes copines!

Il ne me reste plus qu'à trouver une branche et trouver l'endroit où je vais l'accrocher.

Je vous montrerai tout au long du mois quelques ouvrages de Noël que j'ai brodés, cousus. Impossible de savoir où j'ai "mal" rangé mon premier quilt de Noël!

A bientôt avec bonheur.


dimanche 17 novembre 2013

des élans et des râlages

Journée bien remplie. J'avais décidé de finir quelques petits projets en route. En voici un. J'avais suivi un atelier chez La Fée Bobine à Charleville pour confectionner des élans. Je les ai terminés aujourd'hui.









en voilà un tout seul. On ne voit pas trop mais les petites taches blanches du nez sont des coeurs.




























et une guirlande verticale, accrochée à ma cloison vitrée qui attend toujours d'être restaurée.
















En les prenant en photo dans ma cuisine, je me suis dit que j'allais vous montrer ma deuxième cuisine, la française. Notre maison appartenait à un kinésithérapeute et notre cuisine était son cabinet. Une fois les murs et le plafond refaits, nous y avons installé les meubles de leur cuisine en attendant d'y mettre les meubles définitifs. Ce n'est pas pour tout de suite! Si vous avez envie de voir comment c'était avant, c'est là où il faut cliquer.
Vous verrez comment la pièce était il y a juste trois ans. L'article date du 16 novembre 2010! Comme disait un certain Jean-Paul, n'ayez pas peur!

Je vous présente une partie des décos que j'ai faites pour patienter en attendant la nouvelle.





Sur ce meuble, des vielles cafetières et théières glanées par ci par là.
J'ai voulu mettre ma touche personnelle et agrémenter un peu les meubles en formica. Sur celui-ci, j'ai écrit le nom des villes où nous avons vécu depuis notre mariage, Toulouse, Mandelieu, Louveciennes, Oegstgeest (imprononçable, je vous l'accorde) Den Haag(La Haye), Wassenaar, Charleville. A gauche, se cachent des vieux gaufriers et deux équerres, un peu en pénitence, mais un jour, ils auront leur place. Nous ne savons pas encore ce que nous mettrons dans la cheminée, peut-être un poêle. C'est la seule cheminée de la maison aux normes de sécurité.



Un vieux casier à bouteille offert par Laurent et Nadia, un de nos paniers fabriqués dans les Ardennes par Gilles Durmois.
Le trou de la cheminée est pour le moment bouché par du journal, en attendant de trouver un beau ...je ne sais pas quoi!
Des affiches découpés dans un calendrier...








Là aussi je me suis amusée avec un coton-tige trempé dans la peinture. Que des fruits et légumes qui poussent ici et que j'aime. Pas question d'écrire choux de Bruxelles! Berk!!! Quetsches, mirabelles, scaroles, topinambours. Bon, artichaud, pas sûr que ça pousse ici! Je l'ai écrit avec un d alors qu'il se termine par un t et je n'ai pas corrigé. Ca fait parler les bavards!


                                     et quelques trésors qui un jour seront mis en valeur. Les bouteilles grises en grès ont été fabriquées à Jandun, superbe petit village. Elles m'ont été offertes par les mêmes amis qui m'ont donné le mannequin sur lequel j'accroche mes papillons. Je crois qu'un jour, je ferai un article sur leurs cadeaux.




 Pour éclaircir un peu les meubles, j'ai mis un peu de peinture blanche et c'est après que j'ai eu l'idée d'écrire un peu partout. Sur les tiroirs, ce sont des spécialités ardennaises, gâteau mollet, boudin blanc, salade au lard, tarte au sucre, canadas pétées...


                  J'aime particulièrement mes deux égouttoirs avec un faible pour le petit...

En patois ardennais, toutes ces "vieilleries" s'appellent des râlages. Je viens de le vérifier dans le dictionnaire du français régional des Ardennes de Michel Tamine. Cet après-midi, entre deux points de couture, nous sommes allés chez ma mère qui fait du tri dans sa maison et mon mari a fait une belle récolte de vieux livres! Chacun son truc!

Pour celles qui n'arrivent à me laisser de commentaire, cliquez sur "commentaire" et vous verrez un texte explicatif qui se trouve normalement tout en bas de la page, vraiment tout en bas. J'espère que ça vous facilitera la tâche!



A bientôt avec grand plaisir.







lundi 11 novembre 2013

ma botte hollandaise, mijn nederlandse laarsje

Vous aviez admiré la délicatesse de la jeune femme au chapeau, voici plus rustique.
Ce carré est pour le même projet mais sur le thème de la chaussure, noir et une touche de couleur étant la consigne pour la couleur. J'ai encore bien triché!




J'avais d'abord eu l'idée d'une chaussure d'été à talon haut et plein mais je n'étais pas plus enthousiaste que ça. En regardant sur la toile avec le thème "chaussure", j'ai vu la photo d'une botte et là, ça a fait tilt tout de suite. J'ai tout de suite eu l'idée d'une botte fantaisie hollandaise, tissu "taches de vache frisonne" et tissu "champ de tulipe". 

Et me trotte dans la tête, la chanson de Saint-Nicolas en néerlandais. Les enfants demandent à Saint-Nicolas, Sinterklaas en néerlandais de mettre quelquechose dans leurs chaussures, dans leurs bottes et remercient saint-Nicolas : Sinterklaas kapoentje, gooi wat in mijn schoentje, gooi wat in mijn laarsje Dank u, Sinterklaasje.

Je vous reparlerai de Saint-Nicolas dans quelque temps...

A bientôt et merci de votre visite

mardi 5 novembre 2013

récréation papillons

Récréation papillons grâce à mon amie Jacqueline, venue la semaine dernière. Evidemment, nous avons fureté dans mon domaine, elle a aimé mes papillons, je lui ai donc demandé sa couleur préférée : bleu turquoise. Elle a choisi dans mes boites de tissu le bleu et je lui ai proposé des tissus coordonnés. 

 Elle a d'abord choisi celui avec le fond vert et quand je lui ai proposé celui avec les points, elle l'a préféré. Moi, j'ai craqué complètement quand j'ai fait les papillons. Je vais garder deux bleus complémentaires et le rose. Pour les deux bleus du milieu, j'ai coupé le tissu à pois dans deux sens différents.
Inutile de vous dire que la photo ne rend absolument pas les vrais couleurs. Sans flash, c'est fade, avec flash, c'est moche.
Je vous redonne le lien du tuto pour faire les papillons : les lubies de Louise


Jacqueline a dans l'idée de proposer aux enfants dont elle s'occupe en centre de loisirs de faire des paillons en papier, les enfants décorant eux-même les deux faces.

 
J'en profite pour vous montrer ceux que j'ai confectionnés depuis mon premier article sur les papillons 



                                                            pour Nadia








pour Isabelle
pour Véronique

 


             pour Dominique, Nadine,                                pour Lou, Pascale, Océane

                 Marianne et Agathe                                    et pour moi mais offerts
                                                                                          depuis



Je suis aussi en train de préparer Noël...



A bientôt et merci de votre visite.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...