samedi 31 août 2013

tesselation, les danseurs

Je viens juste de finir un quilt commencé en 2002. Normal, je suis une lente.
Le thème était tesselation. Mon mari, fanatique de MC Escher s'est lancé très vite dans le projet et après quelques essais, nous nous étions mis d'accord sur un projet de danseurs.
Ma seule exigence était moins de 700 pièces, je suis presque sûre qu'elle n'a pas été respectée mais je ne le regrette pas. Les quilteuses savent que 700 pièces, on y arrive assez vite.
Quatre personnages dansent. Leurs têtes tournent autour d'une sorte d'ailes de moulins (on les voit dans le carré ci-dessus). Un de leurs genoux leur sert d'autre point de jonction (dessin).
Dans le carré à gauche, on distingue un des danseurs. La tête et ses cheveux, le corps avec l'épaule et un bras et les deux jambes qui tournent. Je vous l'accorde, ce n'est pas évident. Certaines personnes les voient tout de suite, pour d'autres, c'est plus long. Ca ne m'étonnerait pas que les premières soient dyslexiques et aient donc des facilités visuelles.


J'ai acheté beaucoup de tissus à base de noir, blanc, gris et j'ai choisi aussi quatre batiks colorés. Les triangles et carrés additionnels sont en soie pour réchauffer et attirer la lumière.


  Mon mari a scanné certains tissus et fait un essai pour voir ce que ça rendait.



J'ai coupé des carrés et les ai disposés en essayant d'alterner clairs et foncés, en partant de très clairs en haut pour descendre vers des foncés. J'avais trouvé quelques tissus mélangeant noir et beige ou jaune pâle, le bas du quilt retournait vers le clair.
 











voilà le début du projet. Par la suite, j'ai encore acheté des tissus et modifié.


































voici le centre du top terminé. J'ai eu quelques mauvaises surprises car je n'avais pas réalisé que certains tissus allaient s'imbriquer l'un dans l'autre et qu'il n'y avait pas suffisamment de contraste entre eux. Par endroits, ça fait un peu fouillis.




















J'ai mis des années à trouver les tissus de la bordure. Nous avions d'abord choisi deux soies grise et beige et ça ne me plaisait pas. J'ai finalement trouvé dans une petite boutique à Lisse près des champs de tulipes. Jacqueline y connait tous ses tissus et m'a déniché ce noir et ce beige complémentaires. J'ai eu la fin du rouleau de noir.
La fine bande beige court jusqu'au bord du quilt pour accentuer cet esprit de liberté donné par les danseurs qui s'échappent du groupe.


 Mon mari a dessiné le motif de quilting et Leslie l'a cousu avec sa "long arm quilting machine". J'avais plus l'idée de faire des ronds mais finelemnt je trouve que ces vagues verticales sont très bien. Le fil change de couleur, passe lui aussi du noir au blanc, ce qui fait que par moment, les lignes ont l'air d'être discontinues.

 Je l'ai accroché dans notre couloir. Il meuble un peu plus notre maison et j'en suis ravie. Quand les travaux seront terminés, le parquet ciré et le couloir un peu décoré, ça sera encore mieux! 
                                      Petit à petit, l'oiseau fait son nid... Nous aussi :-)

A bientôt.

mercredi 14 août 2013

tuto : une pochette pour mon téléphone, premier essai




 En juin, j'ai acheté un téléphone Androïd. J'ai enfin mon cerveau disponible pour apprendre à m'en servir. Je ne suis pas à l'aise avec toutes ces technologies, je n'avais personne pour m'apprendre à m'en servir. Un ami m'avait un peu initiée pendant une heure juste avant d'aller voir Léonard Cohen! Et aujourd'hui, munie du mode d'emploi et de l'esprit enfin libre, je me suis donnée deux heures pour arriver à m'en servir, c-a-d  téléphoner, recevoir des appels et envoyer et recevoir des sms. Ce qui me console est que je ne suis pas la première à galérer et même de plus jeunes que moi ont failli jeter leur téléphone par la fenêtre!
La première fois que je m'en suis servie, je n'arrivais même pas à décrocher. J'appuyais comme une malade alors qu'il fallait glisser son doigt!!! Je sens qu'il y en a qui rigolent et d'autres qui se disent, soulagées : "elle aussi!".
J'ai envoyé un sms à un de mes fils et c'est quand même drôlement plus pratique pour taper le texte qu'avec un vieux téléphone. C'était une des raisons du choix du changement. Il m'a répondu, j'ai pu lire son sms et lui répondre...Il y a des joies simples dans la vie!
J'ai réussi à accéder à ma boite mail, mon agenda, j'ai pris des photos mais je n'ai pas encore trouvé où elles sont stockées...Ca viendra!
Et évidemment, ça m'a démangé de lui faire une belle pochette pour protéger l'écran. Premier essai plutôt réussi. A améliorer...Mais comme on part après-demain pour dix jours, j'en voulais une vite faite.
Fournitures : feutrine épaisse rose, ruban de broderie anglaise, un petit morceau de tissu et un bouton pour compléter la déco, du velcro et du fil rose.

 

Le rectangle : 35 x 9 cms. J'ai arrondi les coins du rabat. 
J'ai cousu avec un point fantaisie la broderie anglaise.
J'ai appliqué le carré avec la tulipe d'abord au point droit et comme ce n'était pas très beau , j'ai fait un point zig zag tout petit. J'ai surligné les contours de la tulipe et du pétale au point droit .
J'ai cousu une face du velcro en la positionnant par rapport à l'autre face. Une fois l'autre face cousue sur l'envers, j'ai cousu le bouton coeur. 
Une tulipe et un coeur, encore une fois, le titre de mon blog me parait de plus en plus comme une évidence car mon choix de déco a été instinctif.

                                                     Voilà l'envers






 Et la pochette cousue, les bords assemblés au point zig zag. Vraiment très très facile et rapide.
Le plus long a été presque de refaire une canette pour les trois derniers centimètres à coudre et changer l'aiguille qui s'était cassée. Ca m'a un peu agacée!





 J'ai un dos sensible et je n'ai que des sacs à dos. J'ai trouvé celui-ci à Paris pour 15 euros. Pas très élégant mais hyperpratique, léger avec beaucoup de poches. Je n'ai qu'un regret, c'est de ne pas en avoir acheté d'autres car il y avait plusieurs couleurs. Beige, c'est un peu salissant.

                        Le téléphone rentre facilement dans une des poches de devant.
                                                            Mais pas la pochette...


Il y a d'autres pochettes sous le rabat mais ça va me prendre du temps pour extraire le téléphone. Je peux aussi le ranger dans la poche principale.
Mais je sens qu'une fois rentrée de Toulouse, je vais refaire une autre pochette...
J'ai l'idée de refaire un sac comme celui-là, aussi pratique mais en tissu. Me connaissant, ça risque de rester une idée!



A bientôt.


mardi 13 août 2013

trois petits airs de Japon


Trois idées différentes pour évoquer le Japon entre enfance, blog d'une française au Japon et origami.
Souvenir d'enfance : cet adorable petit Japonais qui malheureusement a perdu sa compagne.
Je l'ai reçu quand j'étais petite. Sa tête est montée sur ressort, sa bouche est aimantée. Imaginez quand il faisait un bisou à sa Japonaise adorée. Je ne m'en lassais pas. Je préférais sa compagne et je crois qu'elle était tellement usée qu'elle est passée à la poubelle. J'aurais aimé vous le montrer dodelinant de la tête mais je ne suis pas arrivée à mettre une vidéo. J'aime aussi son attitude avec ses mains dans le dos.

Deuxième évocation du Japon. vues sur Asama est le blog d'une Française habitant au Japon. La photo d'accueil de son blog est magnifique, montrant un Japon qu'on imagine pas trop, enfin moi! Elle nous fait découvrir le Japon, ses magnifiques sites, ses temples, ses plats. Elle nous montre aussi ses réalisations, en particulier des oshiés. Allez-voir, vous ne le regretterez pas. Elle fait un petit jeu de l'été mais là, il faut vous dépêcher.

Ma dernière évocation est une récidive...Je continue à faire des papillons en origami(cliquez pour aller voir mon premier article en parlant.)










Dominique a aimé les bleus, ma belle-soeur Nadine a tout de suite accroché ses papillons aux fraises dans sa cuisine. J'ai offert les papillons "tulipes et papillons" à mes deux thérapeutes Marianne et Agathe, deux femmes magnifiques, pleines de bonté. Elles sont complémentaires dans leur aide et chacune aura son papillon dans son cabinet. Celui d'Agathe est à Montréal, celui de Marianne au sud de Paris.


 




Ceux ci, plus doux sont chez Isabelle, kiné de profession, ma première prof de yoga. Elle était était tombée amoureuse de Clément, mon deuxième fils aux yeux extraordinaires qu'elle soignait pour des bronchiolites, il y a 29 ans.







Deux roses pour mon amie Véronique, ancienne collègue qui vit maintenant à Toulouse. Je lui offrirai la semaine prochaine. J'en ai fait aussi deux pour moi!
                                                               
                 
                  Et voilà ceux réalisés ce week-end, tous épinglés sur mon mannequin.

 Les colorés sont réalisés avec le même tissu de base, j'ai varié le tissu complémentaire et joué avec l'orange. Les deux oranges vont eux aussi partir à Toulouse chez Pascale et sa fille Océane. 
Dimanche, j'ai offert le rose à Lou, mon adorable nièce de 2 ans. Elle est venue fureter dans mon atelier et aurait bien pris le papillon orange. Elle a donc choisi le rouge en disant "rouge" d'un air très décidé. 





Elle a emmené les deux romantiques pour sa Maman qui n'avait pas pu venir.



                                                









 Le must est quand même le papier d'emballage
                                                                                     
  











Eh oui, ce sont des papillons. Il ne sert qu'à emballer mes papillons! Il a déjà beaucoup servi car j'en avais fait d'autres. Je n'ai pas pensé à les prendre en photo et les ai offerts sur des coups de coeur. Trois sont en Belgique, un autre est en Espagne et deux autres vont voyager à travers le monde avec mon amie Daisy, professeur de Qi Gong. 
Mes papillons volent vers mes amitiés, nouées depuis plus de 35 ans au gré de nos différents lieux de vie, les Ardennes, Toulouse, Louveciennes, Oegstgeest, La Haye et Wassenaar et de mes retrouvailles. 

La semaine prochaine, j'accompagne mon mari à Toulouse. Je vais aller faire un tour au Petit comptoir en essayant de garder mes mains dans mes poches. Ca va être difficile. Heureusement pour moi, l'Alphabet est en vacances! 

Je vais essayer de préparer des articles. J'étais pleine de bonnes intentions quand j'ai démarré mon blog, projetant d'avoir des articles en avance. Je n'y arrive pas. Et vous, vous préparez ou vous êtes plutôt "sur l'instant"?

A bientôt et n'oubliez pas "vues sur Asama"



samedi 3 août 2013

mon cahier textile, thème vacances, 3

J'ai terminé mon jeu de tissus sur le thème des vacances. J'en suis contente car je commençais à saturer de travailler avec ces couleurs. J'ai adoré jouer avec les pliages, j'ai moins aimé coudre. La recherche est presque la période qui m'apporte le plus de plaisir.
Je vous montre les étapes de ma deuxième page.

                   






 4 carrés de 20 cms de côté + 4 carrés de 10 cms de côté










Les 4 grands carrés ont été pliés, cousus, pincés, cousus, retournés







Les coins des 4 carrés ont été rabattus vers le centre, les carrés aux arbres ont toujours la même dimension














 les carrés aux arbres ont trouvé leur place et leur disposition, tronc vers l'extérieur















 Et maintenant, il n'y a plus qu'à plier
 




 







eh oui, ce sont toujours les mêmes, pliés différemment








le même qu'au dessus mais entouré du tissu arbre. 










Vous comprenez pourquoi je préfère jouer avec les tissus que coudre. Il y en a un qui est plus fastidieux que l'autre. Mais c'est vrai que j'aime bien aussi finir et voir le résultat de mon travail. J'ai choisi une combinaison dont le centre me rappelle les ailes des moulins aux Pays-Bas. J'ai aussi ouvert les coins pour rappeler le mouvement arrondi des branches. Les bordures sont un peu bizarres mais j'ai dû jongler avec le peu de tissu qui me restait. Je voulais qu'on voie les arbres et je suis satisfaite du résultat. Le tissu blanc est un peu fort, un blanc cassé ou beige clair aurait mieux convenu au point de vue couleur. Je l'ai choisi car on retrouve sur le tissu les spirales du tissu arbre. Sur la photo, difficile de les voir!



                                             J'avais terminé le premier



et les voilà tous les deux réunis. dans mon cahier, ils seront recto-verso




                                                    Même technique, mêmes tissus!

Le thème vacances y est finalement bien. J'ai acheté ce tissu pendant des vacances. C'était en Bretagne, je pense à Saint Pol de Léon mais pas sûr! Et il y a le bleu de la mer, le vert de la campagne, le blanc de la montagne, le brun de la terre.

Trois thèmes ont été proposés, j'ai déjà des idées! J'ai proposé "relief". Etonnant, non!

A bientôt.

vendredi 2 août 2013

mon cahier textile, thème vacances, 2

                        Cet après-midi, je me suis installée là pour coudre




C'est le coin de notre cour qui est le plus propre car nous sommes en travaux et le reste est assez inaccessible.

J'ai avancé cette semaine malgré trois jours à Paris. 
J'ai cousu les carrés bleu-brun sur le tissu brun. Ensuite, j'ai utilisé le stylo-colle. J'ai collé le tissu uni bleu au lieu de le coudre sur le fond comme j'avais fait il y a plus de dix ans. J'ai plié et cousu les triangles extérieurs.


 J'étais un peu déçue qu'on ne voie plus les arbres et je me suis rendue compte qu'un arbre était reconstitué à droite. Mais de toute façon, il est caché par le carré vert que j'ai ajouté.



 Dans un premier temps, j'avais rentré les bords mais c'était trop épais au moment de recourber le tissu bleu-brun. J'ai donc décousu ce que j'avais déjà cousu et j'ai recoupé les carrés verts à bord franc. J'ai recourbé les bords du premier carré.


Encore trois....et je m'attaque au verso.

A bientôt.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...