samedi 16 décembre 2017

de choses et d'autres

Ce trimestre je n'ai pas fait grand chose. Juste des petites choses. Nous avons eu pratiquement trois semaines de travaux pour changer beaucoup de fenêtres dans la maison, du travail de préparation avant, du nettoyage et un peu de peinture ensuite. Notre maison a été construite à la fin du 18ème siècle. Les fenêtres et les panneaux de bois les entourant étaient d'époque. Nous devions refaire les fenêtres de la façade en bois et à l'identique car nous vivons dans un périmètre historique, tout près de la Place Ducale. Nous avons la chance d'avoir dans les Ardennes la menuiserie Pierrard spécialisée dans les fenêtres sur mesure et inhabituelles. Celles du premier étage avaient une imposte particulière. Défi technique pour cette menuiserie qui l'a relevé avec brio. Le menuisier qui nous a posé les fenêtres, Mr Legrand est le seul des Ardennes à avoir un diplôme "réfection historique". Des photos valent mieux que des mots.

La vieille fenêtre et les panneaux sont partis.















 


 


 L'escalier a beau être large, ce n'est pas simple de monter de grandes fenêtres lourdes. Vous apercevez cette imposte si particulière











Je n'avais pas du tout anticipé la poussière accumulée depuis plus de deux siècles derrière les panneaux. J'avais peu protégé les pièces du premier étage. Mon atelier est au rez-de-chaussée et a été fait en dernier. J'ai donc très bien protégé mes affaires!






Sous mes fenêtres, derrière les panneaux, deux soupiraux.  "Mais vous deviez avoir froid" se sont exclamés les menuisiers! "Oui, je confirme!!!". Ces soupiraux ont servi à livrer sûrement le bois au début. Puis le charbon et ensuite le fuel, d'où le tuyau qu'on aperçoit. Le jour où ils ont tout démonté, les menuisiers sont repartis noirs comme des charbonniers!





Ils ont compris pourquoi j'avais demandé de l'isolation. Impossible de boucher les soupiraux, la chaudière est à la cave et a besoin d'air!






Nous avions dans toutes les pièces de belles crémones mais impossibles à remonter sur de nouvelles fenêtres. La menuiserie Pierrard travaille en partenariat avec la fonderie ardennaise Rollinger qui fabrique de belles crémones et espagnolettes entre autre. Celles de mon atelier étaient uniques et réadaptables. Les menuisiers ont tout fait pour les conserver. Le décapage des couches de peinture a pris du temps.




 Il a permis de découvrir le travail remarquable des fondeurs ardennais. Les Ardennes sont une terre de fonderies. Beaucoup ont fermé. Il reste un savoir-faire et on comprend pourquoi! Les fonderies qui restent sont souvent très spécialisées.




Un petit peu de vernis et voilà la crémone remontée. Elle a la forme d'un cygne. Les menuisiers en ont bavé mais ils étaient très heureux d'avoir pu conserver cette partie de l'histoire de la maison. "C'est bien parce que c'est vous!" m'ont-ils dit. Ils ont aimé travailler pour nous et nous avons aimé les voir et les entendre travailler dans la bonne humeur et les rires. Nous avons admiré leur travail.





Les panneaux latéraux sont refaits pour la fenêtre de gauche, pas encore pour celle de droite. Il n'y a pas deux fenêtres identiques, il n'y a pas deux panneaux identiques!






La maison était transformée en petite menuiserie. J'ai d'ailleurs récolté de superbes copeaux. Mr Legrand est à l'oeuvre.







J'avais installé un mini atelier dans une des chambres du premier étage.
J'y ai fait plusieurs paires de sapins, quelques chouettes-doudous.




Cet été, je m'étais faite une pochette pour accrocher mon téléphone quand je le recharge et j'en avais offert une à mon amie Renée en utilisant les mêmes tissus que pour son sac de yoga.
Une amie venue chez elle a été séduite par l'idée ainsi que ses fils. Et à la fin de notre séjour en Bretagne chez des amis, leur fille a aussi tilté sur ma pochette.


Trois pochettes sont parties à Toulouse et une à Saint-Germain en Laye.

Grâce à ces pochettes,je suis devenue experte en pose d'anneaux de rideaux. Ils se clipsent, c'est très facile.







Après les travaux,mon atelier a eu besoin d'un coup de peinture, côté fenêtres. Ca lui a donné un coup de fraîcheur. Emportée par mon élan, j'ai enfin cousu de nouveaux rideaux pour notre chambre. Ce sont simplement deux très grands foulards, doublés de tissu opaque du grand suédois.






Mon travail a été grandement facilité par le nouveau meuble que mon mari et moi avons monté. Je ne l'ai pas en photo et je ne suis pas dans cette maison-là mais je vous montre celui que Béatrice a fait et dont je me suis inspirée à 100%.




 


Et puis dimanche dernier par un temps bien neigeux, nous sommes revenus aux Pays-Bas pour une dizaine de jours. J'ai emporté un peu de matériel pour faire mes premières cartes textiles. Je débute, j'ai fait avec ce que j'ai apporté. Je me suis dit que j'aurais pu prendre ma boite à boutons, quelques perles mais je ne vais pas redéménager mes affaires dans l'autre sens! D'un autre côté, comme je vais être à nouveau un peu plus aux Pays-Bas, c'est peut-être ce qui va arriver.








J'ai offert ma toute première carte textile à Leslie qui a quilté plusieurs quilts pour moi avec sa long arm.
















J'en ai fait quatre autres. Certaines partiront dans les prochains jours. Elles sont simples, faites très spontanément. Je crois que je suis incapable de passer beaucoup de temps, de réfléchir beaucoup. Plus je réfléchis, plus je me perds et plus je doute. Je pars d'un morceau précis, le triangle avec la fleur jaune stylisée, la bande avec l'arbre et les maisons, la lisière avec quelques mots, les deux lisières et ensuite je pioche dans ce que j'ai. J'ai joué avec quelques galons fins, un peu de dentelle, des points de broderie avec des fils fantaisie. Je trouve les résultats parfois curieux, mais depuis les deux stages d'août et septembre, je fais confiance à ma spontanéité.








Cette année, je n'ai rien fait sur le thème de Noël. Je ne pense pas écrire un autre article d'ici la fin de l'année. Je vous souhaite donc un très bon Noël et de belles fêtes de fin d'année.

Prenez bien soin de vous et des vôtres.
A l'année prochaine avec grand plaisir!


vendredi 1 décembre 2017

Quilting Bee, je suis la reine du mois, la reine des sapins.

Ca y est, je suis la reine du mois du Quilting Bee organisé par Alice du blog Blossom Quilt & Craft.
Les autres abeilles vont coudre pour moi ce mois-ci.

Ce mois-ci, lâchez vos règles ou presque et pas besoin d'être précise. Je sais que ça risque d'en déstabiliser quelques-une et j'ai choisi un bloc simple pour que vous osiez.

Depuis longtemps, j'avais envie de m'inspirer d'un quilt vu dans le livre de Bernadette Mayr, "Landschafts Impressionnen". Je l'avais aussi vu sur la Ruche des Quilteuses. Au passage, admirez le quilting d'Evelyne. En relisant l'article de Katell, je m'aperçois que Bernadette Mayr a permis à France Patchwork de montrer le tuto dans le numéro 124 de la revue.
On le retrouve aussi chez Diary of a quilter. Mais je trouve le quilt beaucoup moins beau! 
Je me suis aussi inspirée d'un quilt du livre de Gwen Marston, "Free range triangle quilts".

J'ai préparé quelques blocs.

C'était mi-octobre. Emportée par mon élan, j'ai fait d'autres blocs de différentes tailles pour avoir des moyens , des grands et des petits sapins. 

En inches et en centimètres :
Dans le Quilting Bee, nous travaillons en inches. Comme j'ai décidé en cours de route de faire un tuto qui puisse servir à plus de monde, je donnerai les mesures en inches et en centimètres.
Les marges de couture sont d'1/4 d'inch pour les mesures en inches  et de 7 mms pour les mesures en cms. 
Avant de participer à ce Bee, je travaillais toujours en cms. Puis, je me suis habituée à coudre avec mon pied 1/4 inch après avoir beaucoup galéré. 
Pour ce tuto, j'ai d'abord réalisé les trois tailles en inches. Puis, j'ai voulu expérimenter les trois tailles en cms. J'ai commencé par la petite taille. Les coutures de 7 mms sont trop grandes à mon goût. Pour ces sapins, il n'y a aucun besoin d'être précis. Je vous conseille de faire des coutures d'1/4 inch ou de 5 mms. Je vous répète que la précision n'est pas d'actualité ici, donc profitez-en!
A la fin, les blocs sont recoupés pour être égalisés. 


Les fournitures : des tissus verts et de petits morceaux de tissus bruns. Plus vous aurez de verts différents, plus votre quilt sera vivant. Pour les bruns, je me suis rendue compte qu'il valait mieux rester simple.

Trois tailles, trois couleurs
Je donnerai les mesures dans cet ordre : grands sapins, moyens et petits.

Le tuto
Choisissez  deux verts contrastés et repassez les l'un sur l'autre, ils tiendront mieux ensemble.
 Coupez deux rectangles de

                         11"1/2 x 8"1/2  ou 29,5 x 22 cms pour les grands
                         8 1/2 x 6 1/2 inches ou 21,5 x 16,5 cms pour les moyens
                         5" 1/4 x 4" 3/4 ou 13,5 x 13 cms pour les petits

couper une bande de 3"1/4 ou   8 cms, coupe 1. Elle servira pour le tronc.
                                   2"1/4 ou 5,5 cms
                                   1"1/2 ou 3,5 cms   
 

Et maintenant, si vous en avez envie, lâchez vos règles, ne gardez que votre cutter rotatif. Ca s'appelle la coupe libre! 
Quelques conseils pour la coupe libre.
Comme je vous l'indiquais plus haut, quand vous avez plusieurs tissus, repassez-les ensemble, ils seront un peu "collés" l'un à l'autre.
Vous pouvez vous exercer à couper du papier en utilisant une vieille lame de cutter rotatif. Au début, vous couperez doucement et prudemment. Plus vous le ferez, plus vous serez à l'aise. Puis vous pouvez essayer avec des chutes de tissus.
Pour couper des tissus, plus la lame est neuve, mieux ça ira.
Dans cette vidéo, vous pouvez voir Rayna Gillman couper une bande en coupe libre.

Coupez une ligne en travers, coupe 2. Si vous avez trop de crainte, gardez votre règle.

Ecartez le morceau de droite et coupez une autre ligne dans le morceau de gauche, coupe 3. Elle peut être plus oblique que la mienne pour un sapin plus petit ou presque droite pour un sapin plus fin. Plus on fait de sapins, plus on se lâche!
 Inversez les tissus, vous devinez vos sapins?



Coupez la bande longue en deux au milieu. 
Coupez deux morceaux de tissus bruns de la même hauteur et en largeur d'environ 
2" 1/2 ou 6,5 cms
1 inch 1/4 ou 3cms
3/4 ou  2cms.

Et maintenant, un peu de couture à la chaîne. Cousez 1+2 puis 4+5. Pas la peine de se prendre trop la tête pour positionner 5 sur 4 et réfléchir au décalage. J'ai fait plusieurs tests. Comme la taille du sapin change, difficile de fixer une règle. Et il y aura de toute façon de la marge à la fin du processus.

Egalisez des deux côtés, comme je le montre avec les règles.

Assemblez (1+2) +3, les bandes avec le tronc et (4+5) +6, les sapins. J'ai préféré épingler car la couture est dans le biais et ça commence à faire une petite longueur qui pourrait vite se déformer si vous tirez un peu trop sur le tissu.


 Cousez les bandes avec le tronc en les centrant à peu près. Si vous trouvez que les troncs sont trop larges, adaptez la largeur.


Egalisez les blocs en coupant le minimum de tissu. Celui de gauche ne l'est pas , celui de droite l'est. 

Coupe finale
Quand vous aurez fait tous vos sapins, à ce moment-là vous les couperez à une dimension précise. Et vous couperez un peu plus en haut ou un peu plus en bas pour que les troncs aient des hauteurs différentes.
Note pour les abeilles du Quilting Bee: Vous pouvez m'envoyer vos sapins sans les avoir égalisés. Mais de toute façon, ne les coupez pas à la taille définitive donnée plus bas, je le ferai moi-même.

A propos des troncs
Dans cet exemple, les troncs sont un peu trop larges à mon goût, j'ai donc diminué la largeur. J'en ai tenu compte dans les dimensions que je vous ai données. Mais surtout, adaptez à votre goût.
Autre variante : vous pouvez couper la bande verte du bas en coupe libre et de travers et coudre aussi le tronc de travers. Il faut faire attention de bien positionner les morceaux à l'assemblage du tronc et quand vous assemblez cette bande à l'arbre. Si vous regardez bien la photo avec des sapins de différentes grandeurs, vous verrez toutes ces possibilités.

Les dimensions finales avant assemblage Le but est d'avoir avec marge de couture  
des grands  de    10"1/4 x 7"1/4    ou 25,5 x 18 cms 
des moyens de    7" x 5"                ou 17,5 x 12,5 cms  

des petits de       3"3/4 x 3"1/2      ou 9,5 x 9 cms

Les dimensions des sapins cousus seront avec  1/4 d'inch ou 7mms de couture
les grands :      9"3/4 x 6"3/4       ou 24 x 16,5 cms
les moyens      6"1/2 x 4"1/2       ou 16 x 11 cms
les petits          3"1/4 x 3"            ou 8 x 7,5 cms








Si vous faites plusieurs sapins, je vous conseille de d'abord en faire une paire de la dimension que vous aurez choisie. Vous aurez peut-être beaucoup de tissu en trop à la fin du processus. J'ai donné des dimensions généreuses de départ, surtout en cms. Ajustez au besoin vos dimensions de départ pour la paire suivante.

voici un schéma qui montre comment les blocs peuvent s'imbriquer ou pas. Il peut donc y avoir aussi des bandes verticales vertes sans sapin, celles qui sont hachurées. Ce ne sont que des exemples qui peuvent donner une idée de combien de sapins de chaque taille il faut pour faire un quilt. On peut choisir de mettre beaucoup de sapins moyens. Je pense que c'est vers quoi je vais.
On peut aussi faire un petit panneau ou un quilt plus ou moins grand. 
Il y a bien sûr un tas d'autres possibilités de disposition!


Si après assemblage, il vous reste un ou plusieurs sapins, vous pouvez en utiliser un pour l'étiquette et les autres pour faire un arrière simple avec quelques sapins ou un mini-tableau, une carte...

N'hésitez pas à me poser des questions ou faire des remarques pour que j'améliore ce tuto.

Bons sapins! Envoyez-moi des photos si vous en faites. 

Bon dernier butinage à mes amies les Abeilles du Quilting Bee.

A bientôt. Prenez bien soin de vous.




lundi 20 novembre 2017

Le quilting Bee, gros récapitulatif

Petit rappel : Alice du blog Blossom Quilt et Craft a organisé un Quilting bee qui a démarré en janvier.

 Je vous avais montré les quatre premiers mois et depuis plus rien. Le mois prochain, c'est moi la Reine c'est-à-dire que c'est moi qui propose aux autres un modèle et mes préférences de tissus.

Voici les projets de ces derniers mois.
En préambule, je rappelle que si vous cliquez sur les phrases en couleur, elles vous emmèneront vers les sites que j'évoque.

En mai, Sophie nous a demandé de travailler pour son fils. Un carré et un rectangle bleu avec deux bandes qui se croisent. Bonheur pour moi, c'était de l'improvisation et ne demandait pas trop de précision. J'ai eu le plaisir d'utiliser ce tissu graphique acheté il y a très longtemps à Haarlem. Comme à chaque fois, des papillons ont accompagné mon travail. Sophie avait écrit un tuto sur son blog

En juin, Cécile nous a emmenées dans une aventure galactique où nous pouvions être bien originales. Je me suis fait plaisir dans le choix des tissus. J'appréhendais un peu la réaction de Cécile mais elle a beaucoup aimé. C'est une des choses que j'aime dans le quilting bee. Avoir la possibilité de jouer avec des tissus qui dorment parfois dans les boites et dont je n'ai pas encore trouvé l'utilisation. Techniquement, je n'en ai pas trop bavé. Je n'ai pas suivi le tuto pourtant très bien fait qu'elle a écrit sur son blog Fille Futile. Allez y faire un tour, Cécile montre les blocs qu'elle a reçus.

En juillet, Ophélie nous a proposé de piocher dans nos restes pour le bloc WantaFanta. Elle nous avait concocté elle aussi un tuto sur son blog, Quilt.Oph . J'ai aimé jouer avec les tissus de fond.
Nous avons échangé quelques courriels. Ophélie a démarré le quilt il n'y a pas si longtemps et elle est douée et très active. Elle a une machine à quilter, une petite long arm et sa dextérité m'a écoeurée, époustouflée ;-)
Comme Alice qui a organisé ce Quilting Bee, elle fait partie de cette nouvelle génération de quilteuses et je trouve ça très positif. Elle poste des photos plutôt sur Instagram et j'aime son univers coloré. Pour ma part j'ai un peu de mal à me mettre à Instagram...

Août m'a permis un petit moment de folie. Jeanine avait envie d'un esprit bleu de Delft. J'ai pioché dans mes tissus hollandais. J'ai choisi des tissus traditionnels, des tissus de reproduction de Den Hann en Wagenmakers et des tissus figuratifs reproduisant des scènes de la vie néerlandaise d'autrefois.
Le motif choisi est le sablier furtif. Le tuto est sur le blog de Jeanine, Boites et Bobines
De là
 on arrive là
en passant par là

 J'en connais que ça va titiller! Allez sur son blog, vous verrez les possibilités d'assemblage.

Mes deux blocs sont très chargés, Jeanine les a aimés et ils vont bien s'intégrer avec les autres. Vous pouvez avoir un aperçu du futur quilt ici

Faire des papillons à chaque fois est aussi très intéressant et parfois très surprenant. Ca me permet de jouer avec des tissus que je n'aurais pas osé choisir ou associer. Depuis le début, je suis le même principe. J'en offre un ou deux suivant les projets et j'en fais un ou deux pour moi.

Septembre a été difficile. Laetitia nous a demandé de faire un renne. J'aime ce renne puisque je l'avais fait pour moi il y a deux ans. Si vous voulez le tuto, il est en lien dans le deuxième article que vous verrez si vous cliquez plus haut.
Je sortais de mon stage d'improvisation avec Rayna. Je peux dire que ça a été un choc pour moi. Je savais que ce modèle demandait de la précision. Et je n'y suis pas vraiment arrivée. J'ai prévenu Laetitia qu'elle allait peut-être me maudire au moment de l'assemblage et qu'elle pouvait mettre mon renne à l'arrière, je ne m'en formaliserais pas. Par contre, j'adore le tissu que j'ai utilisé et j'adore le papillon.

Sur son blog, Sirop de Citrouille, Laetitia montre les rennes qu'elle a reçus et les blocs qu'elle va ajouter. Son quilt va être superbe.

Octobre a été facile. Jennifer nous a proposé le bloc Bow Tie ou Noeud papillon.
Elle fait elle aussi de cette génération qui renouvelle le quilt avec l'utilisation des nouvelles possibilités qu'offre internet. Son tuto est bien fait et elle a aussi fait une vidéo qu'elle a posté sur son blog Parfum de couture.
Jennifer avait envie de couleurs tendres.
 Je revenais juste du stage en Suisse et j'avais craqué pour ce tissu vert avec les moutons

J'ai appliqué un des conseils de Maryline Collioud-Robert. Quand on coud un petit carré sur un grand carré pour avoir un triangle dans le coin, au lieu de couper une fois la ligne cousue, on coud une deuxième ligne, on coupe entre les deux lignes. Au lieu d'avoir deux petits triangles, on a déjà un carré assemblé. Vous comprenez?
 le trait rouge est la première couture, celle pour le bloc Bow Tie

Jennifer et Ophélie ont un tissu en commun. J'aime bien cette idée. Jennifer et moi avons un peu papoté via FB. Elle habite là où j'ai habité il y a plus de trente ans, là où mon fils aîné est né. Et nous nous sommes rendues compte que nous avions la même formation, infirmière-puéricultrice. Peut-être nous rencontrerons-nous en juillet. On verra bien! 

En novembre, un peu de coupe libre avec Pilar. Elle nous a proposéle modèle de couverture du livre de Sujata Shah, livre dont j'ai utilisé un modèle.
 Ce modèle s'appelle Rail Fence (clôture en bois). Pilar nous demandait un fort contraste avec des tissus qu'on aimait. J'ai choisi ce tissu à fond bleu que j'aime beaucoup et cet orange abricot qui me ferait presque saliver. J'ai réaliser une fois le bloc fait que le contraste n'était peut-être pas assez fort donc j'ai écrit par courriel à Pilar en lui envoyant une photo. Elle aime! Ouf!

Le mois prochain, c'est moi :-)

Je voulais ajouter un mot à propos d'Alice. Son énergie et sa volonté me touchent beaucoup. Elle a monté sa boutique sur internet. Elle y va doucement mais sûrement et propose des tissus originaux de collections originales. Elle a un partenariat avec Quiltmania. Si vous avez le dernier Simply Moderne, tout à la fin, il y a un article sur Artesane où Alice propose un cours de patchwork en video. On y voit Alice en photo.
J'admire beaucoup Alice et je trouve vraiment génial de voir cette jeune génération qui s'empare du patchwork moderne. J'admire la démarche d'Alice qui veut arriver à vivre du patchwork et qui avance. En un an, que de changements! Bravo Alice et merci encore d'avoir organisé ce Quilting Bee. C'est une expérience très riche.

A bientôt. Prenez bien soin de vous.

dimanche 12 novembre 2017

Le Projet 70273, trois middlings , 714 paires de croix

Quelques nouvelles du Projet 70273. Jeanne et son mari viennent de passer quelques jours fabuleux à Houston. Le Projet 70273 était invité et a reçu un énorme succès.
Pour ma part, j'essaie de reprendre un peu, de terminer ce qui est en cours. Je vous présente trois middlings.

Celui-ci a été brodé par une personne qui désire rester anonyme. Il a été quilté et terminé par Danièle pendant l'été.
 J'aime le côté régulier, quasi systhématique des 75 paires de croix et le quilting qui l'adoucit.

J'ai enfin quité et terminé celui de Betty qui aide les résidents de l'Albatros, (centre occupationnel pour adultes en situation de handicap) à maintenir leur niveau en lecture et écriture.


                          Betty le jour où elle m'a apporté son middling.


J'ai quilté autour de le colombe et autour de quelques unes des 27 paires de croix, pas plus.

Après avoir moi-même brodé une colombe tenant un rameau d'olivier dans son bec, je souhaitais poursuivre cette idée. J'ai choisi de broder un olivier, symbole de la paix. J'ai trouvé un modèle que j'ai acheté et l'ai reproduit sur du tissu

Un jour où j'écrivais à Jeanne pour lui présenté mon projet, en cherchant sur le net, je me suis rendue compte que c'est plutôt le rameau d'olivier qui est le symbole de la paix. L'arbre est plutôt le symbole de longévité, de force, d'espérance. Beaucoup de rameaux forment un arbre, j'ai donc brodé un arbre de paix quand même, cqfd!

J'ai brodé l'olivier comme la colombe, l'arbre et les feuilles rendent hommage à 612 personnes exterminées. Les olives sont des boutons de ma collection, glanés au fil du temps et que je suis heureuse d'avoir posés là!

C'est mon troisième middling. Pour le moment, je n'ai pas d'idée pour un quatrième.

Jeanne souhaite faire un bilan pour mi-novembre. Elle pourra comptabiliser ces 714 paires de croix, ces 714 personnes auxquelles nous avons pensé. 

J'ai plusieurs quilts à assembler et/ou à quilter et à terminer, le mien et d'autres. Je sais que des fourmis ardennaises et marnaises travaillent encore, que d'autres se mettront en route bientôt. Dans notre petit coin, nous contribuons à ce fabuleux Projet.

Si vous voulez voir des photos de Houston, allez sur le site de Jeanne.
Je ne sais pas comment elle a trouvé l'énergie de faire des articles à la fin de journées où elle n'a pas arrêté une minute!

A bientôt. Prenez soin de vous!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...