jeudi 20 avril 2017

Rachel

La première fois que je t'ai vue, tu avais presque 6 ans. A notre mariage, tu en avais 9. Pour tes 20 ans, je t'ai fait une boite en cartonnage. En août 2004, je t'ai découverte avec bonheur enceinte. Gilles, mon mari, ton cousin avait juste oublié de me le dire. Tu étais rayonnante.
Il y a deux ans et demi, je t'ai offert ces trois papillons et j'en avait gardé trois pour moi pour être en lien avec toi.
Je t'avais écrit que j'avais acheté ces tissus aux Pays-Bas. Ils avaient été créés spécialement pour une organisation de soutien aux femmes atteintes d'un cancer du sein. Je te souhaitais que la force de ces femmes t'accompagne pendant ton traitement et t'emmène sur le chemin de la guérison. Tu m'avais envoyé une belle carte avec de beaux mots de remerciements.

Tu devais te marier le 15 avril, jour de tes 48 ans. Le mariage a été avancé au mercredi 12 avril. Le mardi, quand j'ai su que le mariage aurait lieu le lendemain, j'ai confectionné ce coeur avec tout mon coeur.


J'avais depuis longtemps ces deux tissus. Ils attendaient. Ce jour là, c'était ceux-là, comme une évidence. J'ai brodé vos initiales et dans un coeur les prénoms de vos enfants. 

Gilles était à Toulouse. Il avait avancé son retour pour être là samedi mais être là mercredi n'était pas possible. Il m'avait offert il y a longtemps un tissu que j'adore. Je l'ai toujours utilisé par petits morceaux pour des projets particuliers. Il me restait un petit morceau. Il avait toute sa place sur l'autre face du coeur.

 Mercredi matin, j'ai fait le paquet cadeau et j'ai pris la route. Comme beaucoup, je suis partie bien en avance pour être sûre d'être à l'heure.


Sur le chemin, j'ai eu un appel de ton frère. Tu avais perdu conscience en fin de matinée. Le mariage n'a pas eu lieu. Nous t'avons accompagnée dans ta chambre, ceux qui étaient là et ceux qui ne l'étaient pas mais pensaient très fort à toi. J'ai hésité et j'ai décidé d'offrir le coeur à Benjamin.
Puis je suis partie pour te laisser avec ton compagnon, tes parents, tes enfants, ton frère né juste un an avant toi. C'est lui qui m'a prévenue une heure après que tu venais de partir.

Toi, Rachel, si discrète dont on n'entendait pas beaucoup le son de la voix lors des réunions familiales, tu as eu un courage et une volonté incroyable tout au long de ta maladie. Tu nous a réunis en présence ou en pensées pour t'accompagner dans tes dernières heures de vie. Merci, Rachel.

J'ai fait ce dernier papillon pour toi. Un tissu avec des tulipes roses, comme dans le bouquet de mariée que tu avais demandé. Nos cinq prénoms sont écrits sur l'envers. Le papillon butinera les fleurs du dernier bouquet que nous pouvons t'offrir aujourd'hui.



Repose en paix, Rachel.

dimanche 16 avril 2017

un dimanche de Pâques dans mes tissus.

Un week-end de Pâques calme où j'ai eu besoin de toucher mes tissus, de coudre des choses simples.
Jeudi, j'étais allée passer l'après-midi avec mes copines chez la Fée Bobine. Réjane venait de recevoir une série de tissus qui m'ont fait craquer. C'est la collection "Corner of 5th and Fun" de Sandy Gervais chez Moda. J'avais le coeur lourd et la douceur des tissus m'a séduite, m'a fait du bien. J'avais deux idées en tête. 
J'ai fait deux oeufs de Pâques avec un partie de kits du Petit bûcheron. J'en avais déjà fait trois en 2014.
En mars, j'en avais fait un dans les roses pour que Réjane le présente et vende des kits aux puces des couturières. Ca avait donné envie à quelques-unes.
Il ya dix jours, lors de mon séjour à Toulouse, j'avais apporté deux kits de boutons et j'ai passé une après-midi couture avec une amie. Nous avons fait chacune notre oeuf  bleu turquoise avec des tissus et des galons achetés chez Petit Pan et chez Arrow Workshop. Voici les quatre.

 Et j'ai refait des lapins comme en 2014.

J'en ai fait avec les tissus achetés jeudi et cette fois-ci, j'ai fait les deux faces différentes. Mais je n'ai pas assez réfléchi et si je veux voir tous les tissus, les lapins sont tous dans le même sens. Par contre, j'ai ajouté un noeud au cou des lapins et j'aime beaucoup. Les tissus ne sont absolument pas mis en valeur par les photos...

 Mes quatre préférés.

Lou vient demain. Celles qui me suivent depuis au moins un an se souviennent sûrement de son quilt "la robe de Lou".
Je lui ai fait un lapin avec deux tissus utilisés dans son quilt. Complètement par hasard, une fleur est à la bonne place pour l'oeil et une petite feuille pour son museau.

 


Voici tous les lapins. 

 Lou aura un lapin, sa maman un oeuf. Dans chaque assiette, un poisson en chocolat complètera la ménagerie :-)

A très bientôt. Prenez bien soin de vous

samedi 1 avril 2017

Une housse pour ma tablette toute neuve

La dernière fois que je suis allée à Toulouse pour voir mon mari qui est pour deux mois et demi, je me suis abîmée l'épaule droite et un peu la gauche en portant le sac à dos. J'y avais mis mon ordinateur qui est bien lourd. Sachant que je devais à nouveau  bouger et que je n'avais pas envie de me refaire mal, je me suis achetée une tablette. J'ai attendu un jour calme pour la mettre en route et je ne me suis pas trop mal débrouillée. Avoir déjà joué avec mon smartphone m'a aidée, c'est sûr. Je n'avais pas commandé de housse et j'en ai cousu une la veille de repartir dans la ville rose. 
J'ai fouillé dans mes stocks de feutrine épaisse et j'ai choisi la bleue. J'ai fait la pochette sans réfléchir,  sans anticiper mais finalement j'aime ça, même si j'ai un peu pesté.
Pour décorer la pochette,  j'ai choisi un tissu couture rose et j'ai appliqué un coeur. Dans l'urgence, rien de tel que les basiques. Une tulipe aurait été plus long.
Pour fermer la pochette, j'ai choisi de faire un rabat rose vif que j'ai fermé avec du Velcro rose. Pour camoufler la couture du Velcro, j'ai appliqué un petit morceau du tissu rose en choisissant bien le motif. J'ai voulu faire une fantaisie et je n'ai absolument pas réfléchi. J'ai utilisé un point fantaisie beaucoup trop dense qui cachait le motif du tissu et écrasait les frisottis du Velcro. Intelligent!  Ben, non, pas trop!!!!
Du travail de cochon.  En plus, ce n'était même pas centré. J'ai recoupé le rabat. La feutrine, c'est super  pratique. Le rabat est esthétiquement un peu  juste mais il est efficace, c'était quand même le but principal. J'ai arrondi les angles et voici la pochette terminée avec la tablette à l'intérieur.

La photo plus grande pour vous montrer les détails du tissu, coeur et rabat. Ma machine à coudre a fait des points irréguliers.  J'ai changé l'aiguille mais il n'y a pas eu d'amélioration notoire.

Vous remarquerez bien sûr que la tablette est sur le site du blog :-)


J'achèterai peut-être une housse qui se déplie mais pour le moment, le haut de la tablette est posé sur deux dessous de plat en liège pour qu'elle soit un peu inclinée quand j'écris. 

Je suis très contente d'avoir cette tablette en voyage et je suis très contente de ma housse.

Voilà,  c'est mon premier article écrit de ma tablette et pas de mon ordinateur. Je ne le ferai pas souvent car je ne peux pas ou je ne sais pas réduire les photos et y mettre le nom de mon blog.

Prochaine étape dans ce monde que j'apprivoise ou qui m'apprivoise,  je ne sais pas trop, est d'ouvrir un compte Instagram.  Cocopatch a fait un article qui dit que c'est facile. Je vais me trouver un pseudo et me lancer...un jour.

L'étape suivante sera de trouver comment mettre sur la barre de droite de mon blog ou de gauche,  les symboles Pinterest et Instagram.  Mon mari et moi, on n'a pas compris comment faire. 


A bientôt,  prenez bien soin et vous :-))))

lundi 27 mars 2017

Une belle journée à Villers-Semeuse

Dimanche, j'ai passé une superbe journée. Il faisait un temps printanier, j'ai passé toute ma journée à l'intérieur! Un peu contradictoire, c'est sûr! Je dois dire que l'heure passée en fin d'après midi sur la terrasse de mon amie Réjane a quand même fait du bien.

Dimanche se tenaient à Villers-Semeuse les puces des couturières organisées par l'association Pic et Peint. Mon amie, Réjane, la Fée bobine ardennaise y avait  un stand. Je lui avait proposé de l'aider dans les derniers préparatifs samedi et dans la tenue du stand dimanche. Le jeudi, Réjane m'a proposé de me laisser un petite place pour présenter le Projet 70273. Super idée! Je prépare ces deux cadres à broder. J'ai écrit au feutre sur de vieux draps.

 Samedi en fin d'après-midi, nous allons installer le stand qui s'avère bien rempli. J'abandonne l'idée de présenter le Projet. Mais Réjane qui connait bien les organisatrices leur demande s'il resterait une petite place pour moi avec une grille d'exposition. Mais bien sûr, répondent les dames. Il est tard, rendez-vous demain matin de bonne heure.
J'espère pouvoir disposer de deux grilles donc je prépare deux autres cadres.

Et dimanche matin à 7h40 (j'ai frémi en voyant l'heure sur l'horloge de mon four quand je suis allée petit-déjeuner dans ma cuisine, c'était l'ancienne heure!). Donc à 7h40, j'ai commencé mon installation et j'ai fait ça

 Il y avait tout : le top d'un futur quilt avec les rectangles assemblés, le texte expliquant le projet, mes cercles qui ont bien attiré l'attention des gens, des rectangles des trois dimensions pour que les gens se rendent compte. Ces rectanlges ont été faits par Réjane avec couture et broderie, c'était donc parfait.
J'ai aussi ajouté mon Middling en cours. Il est en bas à droite. Il y aura le nombe 70273, on le devine. Il y a encore du travail, je vous le montrerai quand il sera fini. Un petit coin de table m'a été gentiment prêté par ma voisine pour que j'y pose mes documents à distribuer. Et comme la vie est pleine de coincidences, elle vendait entre autre, des objets fabriqués lors d'ateliers couture pour le compte d'une association qui soutient des personnes cérébro-lésées à la suite d'un accident ou d'un AVC! Elle avait même une nappe rouge!

Je n'ai pas pu aider Réjane à tenir sa petite boutique. J'ai été prise pratiquement toute la journée. J'avais préparé environ 35 documents : la fiche explicative du projet, la fiche de provenance et ma carte personnelle avec mes coordonnées.
Tout est parti et j'aurais pu en donner plus. J'ai eu des discussions très intéressantes, voire passionnantes.  D'ici fin juin ou fin septembre, j'espère avoir des rectangles faits par
- des groupes de patchwork
- des élèves de primaire, des élèves d'une classe de 3ème
- des élèves de bac pro "métiers de la mode". La professeur d'art appliqué à la couture m'a dit avoir des élèves très créatifs cette année. 
- des personnes cérébro-lésées de l'association voisine de ma présentation
- peut-être des personnes hospitalisées en hôpital psychiatrique...

Vous comprenez pourquoi je vous ai écrit avoir passé une excellente journée. Je ne sais pas si tous ces projets vont aboutir mais l'intérêt, l'envie des personnes d'essayer de mobiliser autour d'elles étaient tellement encourageants!  Quelle belle énergie! 

Nous avons eu la visite de Monsieur le maire qui est professeur d'histoire! Il a été très intéressé.

Voici une dernière photo (où je ne m'aime pas, bien sûr) pour vous montrer que j'avais même poussé le détail jusqu'à mettre un pull rouge et des chaussures rouges

Je pense que mon été va être bien occupé en rouge et blanc.
Merci encore à l'association Pic et Peint de m'avoir si gentiment accueillie au dernier moment.

A bientôt, prenez bien soin de vous :-)

samedi 4 mars 2017

MLQC, janvier avec Amy Friend, le quilting

Je quitte Toulouse demain. J'y reviendrai fin mars. J'ai eu le bonheur hier de passer la journée à Pibrac avec Katell et une partie des abeilles de la Ruche.
Elles avaient organisé une journée de stage dans le cadre de France Patchwork. Plusieurs exercices dans la même journée, des techniques découvertes ou redécouvertes, je me suis régalée. J'avais apporté le quilt de Thomas
et le poisson vintage et son jumeau. Elles ont eu la primeur de mes deux miniquilts terminés. Le poisson a eu  beaucoup de succés et je remercie ces dames de la Haute-Garonne et du Gers pour leurs compliments et leurs discussions si riches. 
Je pense qu'à chaque fois que je viendrai à Toulouse, j'essaierai d'aller voir les abeilles à Colomiers! Quand nos enfants étaient jeunes, chaque fois que nous allions en vacances, nous découvrions le médecin du coin. Maintenant, à chaque fois que je pars en vacances, je rencontre quelqu'un du monde du quilt grâce à mon blog! J'adore :-)
Allez, suite et fin de l'exercice de janvier. Je réalise que je n'ai pas donné de nom à mes deux quilts. "Neige en Ardennes", "Neige, formes et couleurs"...
  
Je voulais broder et quilter en même temps les traces de baskets. Pour l'arrière, j'ai utilisé un tissu "mais pourquoi je l'ai acheté celui-là!" Je ne voulais pas faire un quilt recto-verso cette fois-ci, autant en profiter pour utiliser ce genre de tissu.
J'ai utilisé du fil Mettler dégradé gris et blanc pour les traces de baskets. J'ai sur ma machine un point qui pique trois fois le même point avant de passer au suivant. J'ai fait des essais et finalement, j'ai choisi de coudre au point droit normal mais de repasser trois ou quatre fois au même endroit, le mélange des couleurs était plus fluide. Ca ne se voit absolument pas sur les photos mais en vrai, je suis contente du rendu!

 J'ai commencé par quilter le deuxième quilt, celui où les traces se mélangent. J'aime beaucoup ces traces mélangées, imbriquées. J'ai d'abord quilté autour des bandes. Puis j'ai quilté la partie basse en faisant le lien entre les bandes jaunes et les traces. J'ai laissé l'intérieur des traces vierges de quilting. Un peu comme la neige sur laquelle personne n'a encore marché. Comme je trouvais que les bandes s'effilochaient un peu trop, j'ai tenté de les appliquer avec un point de feston machine. J'ai vite arrêté et décousu. Ca écrasait les bandes et je voulais garder cette impression que les bandes sont juste posées sur le quilt.
La longue bande verticale a été quiltée en dernier, après avoir fini de quilter le deuxième quilt car je ne savais pas trop comment la quilter. Ou plutôt j'avais des idées que je voulais d'abord expérimenter sur le deuxième.


Le quilting du deuxième m'emballe moins. J'aime ce que j'ai fait sur les deux petites traces et sur celle du bas. Je ne voulais pas les charger, juste les mettre en valeur. J'aime moins ce que j'ai fait sur la partie haute et beaucoup moins, autour des bleus.
J'ai quilté avec du fil Aurifil, blanc sur blanc, noir sur noir. Noir sur noir, sur une petite surface, on ne voit rien, même en vrai! Une bonne expérience puisque je devrais retravailler sur du noir. Sur celui de Thomas, on ne voyait pas bien mais ça structurait le quilt qui est grand.

Je ne suis pas contente de la finition. J'ai fait un point de bourdon. Les quilts sont déformés, ce n'est pas propre à mes yeux. Comme les miniquilts sont destinés à aller entre les deux vitres de mes tables de salon, je ne voulais pas de finitons épaisses. Quand les miniquilts sont installés, cette finition ne se voit pas, donc c'est bien.

Mais, je veux aussi faire plusieurs miniquilts pour pouvoir changer la déco régulièrement. Et je souhaite garder de format pour la suite du MLQC. Ceux faits précédemment sont accrochés dans le couloir en ce moment. Il faut donc que j'améliore les bordures. Comme ces miniquilts sont aussi pour moi une façon d'expérimenter, la prochaine fois, je pense essayer la finition en parementure si je ne fais pas de recto-verso. Autrement, je ferai un biais le moins épais possible. Comment? Je ne sais pas encore!

J'ai beaucoup aimé faire ces deux miniquilts. Les voici en place

 J'ai déplacé mon quilt des 40 ans de mon atelier au salon. Cet espace au dessus du radiateur ne demande qu'à accueillir un quilt!

Pourquoi pas  en faire un plus grand complémentaire. Vu le nombre de quilts et de projets à finir, ça risque de rester à l'idée de rêve!
L'exercice de février ne m'a pas du tout intéressée. C'est positif aussi de prendre conscience de ce qui ne m'intéresse vraiment pas.

L'exercice du mois de mars m'intéresse! C'est un exercice autour du quilting.

A bientôt. Prenez bien soin de vous :-)

dimanche 26 février 2017

MLQC, Janvier avec Amy Friend, l'exercice

Le 1er janvier, j'ai reçu par courriel la première proposition du Mighty Lucky Quilting Club (MLQC). Chaque mois, un ou une professionnel(le) du monde du quilt propose un exercice ...
En janvier, Amy Friend proposait "Transformer l'inspiration en dessin original".
Je rappelle que si vous cliquez sur les mots en couleur, ils vous emmèneront vers plus de détails, blog, descriptifs de livres...

Amy Friend est une spécialiste de la couture sur papier. Son blog : "during quite time". Elle a écrit deux livres : Intentional piecing et Improv Paper Piecing. Je viens de me commander le deuxième. Amy y montre comment revisiter des blocs traditionnels. Cette approche me convient bien, moi qui ne suis pas très précise quand je couds. 
Je me suis inscrite au MLQC pour m'enrichir. Le but est atteint pour ce premier mois au delà de ce que j'espérais.

Je reviens à l'exercice de janvier.
L'idée est de s'inspirer d'une photo. Photo de nature, d'architecture, d'objets... et d'en faire un dessin , puis un quilt.
Le 2 janvier, je suis allée faire ma balade quotidienne, mon smartphone dans la poche. Enfin, il n'est pas resté longtemps dans ma poche car tout m'inspirait. J'ai beaucoup aimé avoir cet oeil à la recherche d'idées potentiellement intéressantes. Il avait neigé  et j'en ai profité à fond. Voici les principales photos que j'ai prises. Les fenêtres d'une maison, la piscine, bois et métal en bord de Meuse, bouche d'évacuation, poubelle en spirale, traces de baskets, sous le Musée Rimbaud.

Je n'ai pas pris beaucoup de photos les jours suivants. Par contre, pendant ma marche quotidienne, je repensais à mon projet et deux photos revenaient à chaque fois dans ma tête. J'ai donc décidé de travailler avec ces deux-là
                                           la bouche d'évacuation et ses arrondis

                                                  traces de baskets

Le coin où je vais marcher est très prisé par les coureurs. Il y avait un tas de traces différentes mais c'est celle-ci avec ses courbes qui se croisent qui m'a séduite.

Amy Friend recommande au moment de faire notre dessin, de ne pas regarder les photos, de ne pas reproduire fidèlement mais de s'en inspirer.
Ma première idée a été dessinée sur un petit bout de papier où j'ai esquissé aussi une autre idée pour un autre quilt. C'est le petit papier au milieu en haut de la photo.
Puis, un jour où j'attendais l'heure d'un rendez-vous Skype, j'ai dessiné.

J'ai tout de suite trouvé le dessin que m'inspiraient les courbes des baskets et je l'ai aimé d'emblée. Après, j'ai testé des dispositions.

Je travaille sur le format 40 cms x 50 cms pour pouvoir mettre les quilts entre les vitres de mes tables basses. les deux premiers réalisés sont là. J'ai décidé de travailler avec des carrés de 20 x 20 cms et 10 x 10 cms.

 J'ai depuis longtemps envie de jouer avec des tissus unis. A force de regarder les blogs de quilts modernes, ça donne envie. Je voulais des fonds blancs et noirs pour faire ressortir les unis. Le blanc rappelait aussi la neige, comme un clin d'oeil aux photos.
J'ai fouillé dans mes boites. Je ne pensais pas pas avoir autant d'unis! J'ai fait mon choix. J'ai choisi aussi des fils que finalement je n'ai pas utilisés.

J'ai coupé une bande dans chaque tissu

Ce qui m'avait plu dans la photo de la bouche d'évacuation sous la neige, c'était surtout les arrondis. J'ai donc coupé les bandes un peu irrégulières, arrondies aux extrémités. j'ai coupé aux ciseaux et au cutter, librement.

Je les ai disposées sur du blanc ou du noir. Puis je les ai cousues à grands points à bords crus. Je n'ai pas rentré les bords. Je ne les ai pas collées avec du Vliesofix. Je voulais garder ce côté nature. L'inconvénient est que ça s'effiloche facilement. Comme les quilts doivent être entre les vitres, ça les protégera. Si je dois les laver...je trouverai une solution.
J'ai dessiné quelques "traces de basket". Sur un des quilts, je voulais une trace par bloc pour la mettre bien en valeur. Sur l'autre quilt, je voulais jouer en les emmêlant.

J'ai essayé des dispositions

J'ai choisi la dernière. J'ai assemblé les tops et ai bâti les trois épaisseurs.  
Je vous montre le quilting dans un prochain article.

Je suis en ce moment à Toulouse. Hier c'était comme ça. 
  
  J'étais avec ces deux hommes-là, le coeur heureux.

Nous sommes allés voir des expos à l'espace Bazacle. J'y ai vu de vieilles affiches publicitaires d'EDF et certaines m'ont attirée. Elles pourraient être de bons points de départ pour l'exercice de janvier ou pour expérimenter des techniques.


Vous ne trouvez pas?

Mon mari est à Toulouse car le satellite sur lequel il travaille entre dans la phase finale avant le lancement. Il va subir toute une batterie d'essais à Toulouse, puis à Liège. Gilles a commencé un blog pour raconter toute cette phase avant le lancement et le lancement. Si ça vous intéresse, si vous connaissez quelqu'un que ça intéresse, son blog est là. 

A bientôt. Prenez bien soin de vous :-)

lundi 20 février 2017

poisson vintage terminé

Si vous allez  voir là, vous pourrez revoir là où j'en étais dans le quilting.

Maintenant, il est terminé et mis en place avec son jumeau.




 














J'ai essayé en les inversant mais finalement, je préfère quand le poisson est accroché. Il risque aussi moins d'être sali que s'il est sur le bahut.





















J'ai aimé le quilter à la main sans plan, au fur et à mesure que les idées venaient. Pour la partie noire, j'étais en route pour ne faire que des ronds et les petits poissons noirs. Noir sur noir, ça ne rendait rien du tout. Je vous là où j'en étais en octobre.
J'avais fait un petit poisson vert qui rendait très bien. Donc j'ai décousu le noir et tout quilté en vert. Je l'ai fait d'autant plus volontiers que je quilte avec du Perlé DMC 12. C'est un pur bonheur. Je ne sais pas pourquoi mais il n'existe pas en noir.

Après en avoir quilté mon petit poisson long et quelques ronds, j'ai accroché mon quilt verticalement pour me rendre compte de l'effet. Puis j'ai pris un crayon pour tissu et j'ai dessiné les courbes. Ma main est partie toute seule, elle a tourné autour des ronds, s'est amusée. C'était génial, j'ai adoré ce moment. Et à un moment, ça a été juste comme il fallait. J'ai repris mon aiguille et mon fil...vert. 
Toutes les photos ont été prises alors que le quilt était accroché verticalement. Mais c'est plus pratique de vous les montrer horizontalement. 





J'ai ensuite quilté le poisson au feeling. Le mieux est de vous le montrer à l'envers.


 Les coins m'ont posé des problèmes. J'avais envie de jouer à nouveau à faire des noeuds. J'ai donc quilté les éventails et laissé les fils pendre. Puis je les ai repris et me suis amusée. Côté vert, je suis presque contente. Côté noir, à faire c'était drôle mais le résultat, quelle déception! C'était fouillis, moche. Juste le temps de prendre une photo 

et aussitôt fait, aussitôt défait! J'ai rentré les fils au bord intérieur de l'éventail et j'ai laissé comme ça tout noir, sans rien.

Tout le quilting vu sur l'envers. On voit bien que j'en avais fait un peu à la machine tout au début.

Pour la finition, j'ai suivi l'idée suggérée par la Ruche des quilteuses.
Depuis que Katell a écrit son article, elle a adopté l'expression proposée par Hubert Valeri pour traduire "to face a quilt". C'est  "finition en parementure". Ayant quelques souvenirs très lointains de couture, je trouve cette traduction appropriée. On voit sur l'envers cette finition. Sur le devant, on ne voit rien.

 Je n'utiliserai pas cette technique très souvent car elle n'est pas appropriée pour quilt double face comme je fais la plupart du temps. Mais, là, c'est juste parfait.

J'ai mis du temps à finir ce quilt, freinée par le manque d'idées pour les coins. Maintenant, je suis très contente d'avoir les deux quilts dans ma cuisine. Ce sont sûrement les deux quilts dont je profite le plus.


L'histoire du quilt et de son jumeau est là : 
http://destulipesetdescoeurs.blogspot.nl/2016/03/des-poissons-vintage-et-des-oiseaux-un.html
et puis là
http://destulipesetdescoeurs.blogspot.nl/2016/04/des-poissons-vintages-suite.html
et encore là
http://destulipesetdescoeurs.blogspot.nl/2016/07/des-poissons-vintage-un-quilting.html

Je pars à Toulouse dans quelques jours retrouver mon homme qui y est pour deux mois, préparation du satellite oblige. Je vais y retrouver mon fils aîné et voir le quilt noir et blanc en situation. Et je passerai une journée avec Katell et une trentaine de quilteuses. La vie est belle :-)

A bientôt. Prenez bien soin de vous :-)
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...